Un manque de transparence est dénoncé dans la reprise de la collecte des revenus du National Pension Fund (NPF), du National Saving Fund (NSF) et du Levy par la Mauritius Revenue Authority (MRA). C’est ce que suspectent la Social Security Technical Cadre Union et la Social Security Branch of the Government Services Employees Association, qui se sont regroupées sous la Fédération des syndicats du secteur public (FSSP) pour animer une conférence de presse  à Port-Louis.

Dans ce contexte, les principaux concernés appellent au dialogue, sans quoi quelque 450 employés techniques menacent d’entrer en grève à partir du 3 janvier.

« Dans le Budget 2016-17, le gouvernement avait annoncé que la MRA allait se charger de la collecte des revenus du NPF, NFS et du Levy. Par la suite, le ministère de la Sécurité sociale a, lors d’une réunion avec les syndicats, indiqué que la MRA agirait seulement comme un “collecting agent” et que le reste du travail continuerait à être fait au niveau de la Sécurité sociale. Or, le 8 décembre dernier, nous avons reçu un communiqué pour dire que tout le travail allait être repris par la MRA. Ce qui est contraire à l’engagement que le ministère avait pris avec les syndicats », explique Rashid Imrith, président de la FSSP.