Après la panique qui a secoué les employés de l’usine World Knits de St Pierre à la suite d’une fuite de chlore gazeux provenant d’un cylindre, mercredi et jeudi derniers, la situation serait à nouveau sous contrôle. C’est le constat effectué, hier, par les officiers des différentes autorités concernées. D’où le feu vert accordé pour que l’usine reprenne ses activités à partir de demain.
Le drame a été évité de justesse mercredi dernier alors que de nombreux employés de l’usine World Knits ont été pris de malaise, victimes des effluves provenant d’un cylindre situé dans la cour de l’usine. Une centaine de personnes ont dû recevoir des soins à l’hôpital, certains cas nécessitant l’hospitalisation. Face à l’urgence de la situation, des équipes d’intervention, dont les sapeurs-pompiers ainsi que des éléments de la Spécial Mobile Force (SMF), ont été sollicitées en urgence et ont procédé à une l’évacuation d’environ 500 employés à 300 mètres plus loin de l’usine. Une situation qui s’est répétée le lendemain, jeudi, et nécessité d’autres interventions.
Selon les informations obtenues, le cylindre, qui appartenait à un établissement sucrier et dont la structure a été fragilisée par la rouille, était exposé à l’air libre depuis plusieurs années. Un plan d’urgence a ainsi été établi par les équipes de secours afin de déplacer le cylindre dans un bassin d’eau de la compagnie de textile. Plusieurs tests de l’eau et de l’air dans l’enceinte de l’établissement textile ont également été effectués et des échantillons pris pour être acheminés au laboratoire de la Waste Water Management Unit. Un rapport technique est attendu. Entre-temps, l’usine, qui a reçu un Enforcement Notice, a reçu l’ordre des autorités de fermer ses portes en attendant que la situation retourne à la normale.
À hier après-midi, un constat de visu – effectué sur le site par des officiers du ministère de l’Environnement, de la Santé, du Travail, des officiers de la CWA, du laboratoire scientifique de l’environnement, des représentants du District Council, entre autres, dont les représentants de l’usine – indique que la situation est sous contrôle. L’usine a, de ce fait, obtenu le feu vert pour reprendre ses activités à partir de demain. Contactés, les responsables de l’établissement textile ont affirmé que toutes les mesures de sécurité ont été prises suivant le drame et que l’usine a eu l’aval des autorités pour reprendre ses activités à partir de main. « Le problème a été réglé, la situation est désormais sous contrôle », assure un des responsables de l’usine. Les activités de World Knits devraient reprendre normalement demain matin.