Après la course-poursuite d’une équipe de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) pour capturer Hansley Neptune (35 ans) dans les villes des Plaines Wilhems lundi, et qui a vu les officiers tomber dans une embuscade à Résidence Kennedy, la Criminal Investigation Division (CID) de la Western Division est sur la piste des complices ayant lancé des pierres sur les deux voitures de la commission, faisant quatre blessés.

En plus, certains d’entre eux étaient armés de sabres et même d’un javelot. En se basant sur les informations fournies par les officiers impliqués dans l’opération de lundi, la CID a dressé une liste d’une quinzaine de personnes, dont certaines sont fichées par la police et ont aidé à la fuite de Hansley Neptune. Les Casernes centrales ont donné des instructions pour leur arrestation dans les meilleurs délais.

Parallèlement, les Police Headquarters ont réclamé l’ouverture d’une enquête interne sur les sollicitations de l’ICAC pour un renfort qui n’est jamais arrivé. Dans un premier temps, des explications sont attendues auprès de l’Information Room de la police que les officiers de la commission avaient contactée sur le terrain.

« Telefon-la inn ress sone mem. Person pann dekrose », nous a confié un officier au Réduit Triangle. C’est alors que les enquêteurs ont alerté leur supérieur au quartier général de l’ICAC qui, de son côté, a passé des coups de fils à ses collègues au sein de la police. Cette démarche n’a rien apporté de concret puisque seul un 4×4 de la DSU est arrivé. Étant en sous nombre et sous-équipés, les officiers sur le terrain ont dû se débrouiller pour ne pas se faire agresser par la foule hostile à Résidence Kennedy. Profitant de la situation, Hansley Neptune s’est enfui sur la tractopelle (JCB) qu’il avait dirigée sur une voiture de l’ICAC à Floréal.

Après un “debriefing” au QG de la commission sur le déroulement de l’opération de lundi, l’équipe de Navin Beekarry compte revenir à la charge pour capturer Hansley Neptune, cette fois-ci avec une meilleure préparation. D’après les renseignements recueillis, l’exercice sera monté avec la collaboration des éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) et d’autres unités policières, toujours avec l’ICAC comme fer de lance.

À ce matin, les enquêteurs multipliaient les démarches pour localiser le fugitif. Les ouvriers qui travaillent sur le chantier de Floréal où exerçait Hansley Neptune seront interrogés à titre de témoins afin de recueillir le maximum d’informations sur le suspect. Mais l’ICAC n’est pas seul dans le coup, car le trentenaire est aussi “wanted” par la police pour des délits liés au code de la route.