Une compétition de Futbolnet organisée par le Comité Olympique Mauricien (COM), à travers le centre d’Olympafrica  s’était tenue le weekend dernier  sur la pelouse su centre technique de Trianon. Outre Maiurice, cette compétition, qui est en fait un tournoi de 7 à side, avait réuni une formation des Comores et des Seychelles. Après deux jours de compétition selon une formule de league, Maurice et les Comores ont terminé ex-equo. Les deux équipes n’ont pu se départager dans la finale après un résultat nul de deux buts partout, puis au tir aux buts (2-2, 3-3 aux tirs au but) ni après l’évaluation des valeurs choisies pour cette finale.
Il faut savoir que le projet Futbolnet vient de la plus grand équipe espagnole, Barcelone FC qui à travers sa formation a mis en place et finance cette activité à travers le CIO. Ce dernier a confirmé la tâche de valoriser le futbolnet à l’Olympafrica. Le futbolnet est une compétition de 7 à side où chaque équipe doit aligner 10 joueurs, dont quatre filles.
Les joueurs doivent être âgés de 13 à 15 ans.  pour chaque match, chaque équipe avait l’obligation d’aligner deux joueuses. La partie qui rapproche le projet avec l’olympisme est que les joueurs doivent appliquer à la lettre les valeurs de la tolérance, du travail d’équipe,de  la responsabilité,de  l’engagement,de  l’effort et du respect.
Avant qu’a débuté la compétition samedi dernier, les joueurs des trois pays ont eu une séance de formation avec  Elizabeth Biosca, du Fondation du FC Barcelone et  Marieme Coumbe, de l’Olympafrica du Sénégal qui étaient à Maurice pour l’occasion.  «Les équipes ont démontré un réel intérêt de participation et étaient tous très enthousiastes», a déclaré Elizabeth Biosca, qui avait à ses côtés le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon.
Le trophée du Fair Play aussi bien que la plaquette des valeurs sont revenus à l’équipe de Seychelles. Comme Maurice et les Comores avaient terminé  ex-quo, la coupe souvenir et les médailles d’or ont été remises aux deux équipes mais beau geste quand même du capitaine Jordan L’Omelette qui a remis le trophée aux Comores. Une belle preuve d’amitié entre les îles.