Les Vacoas/Phoenix Swallows et Chamarel Wanderers ont remporté dimanche dernier, à l’issue de la dernière journée de Big 10 League et Premiership League respectivement, le titre de champion de Maurice de futsal. Vacoassiens et joueurs du sud-ouest ont sabré le champagne, en vrais patrons, affichant une supériorité à couper le souffle.
Les Swallows ont célébré leur ultime joute en Big 10 League, histoire de montrer qui étaient vraiment les patrons. « Cela fait cinq ans que nous sommes ensemble. Nous avons deux titres intervilles. Aujourd’hui, il nous fallait gagner le titre de champion de Maurice, » a fait ressortir Nawez Antoaroo, le capitaine. C’est d’ailleurs Mohammed Nuckchady, qui a été élu meilleur joueur du tournoi. Au programme de cette dernière journée au gymnase de Paillote, les Swallows faisaient face à leur voisin ennemi, l’AS Vacoas-Phoenix modeste huitième au classement.
Pourtant, le tableau s’est assombri pour les Swallows à l’issue d’une défaite (1-3) contre les rivaux de Rose-Hill Red Warriors. Un petit revers attribué à l’absence de Muren Appavoo et de Mohamed Nuckchady. Les Swallows ont terminé leur campagne avec 24 points, soit le même décompte que les Rose-Hill Red Warriors, vainqueurs de l’AS Malherbes (3-2), mais avec une bien meilleure différence de buts (34 contre 22). L’AS Malherbes, surprenant en régularité, a pris la troisième place du classement final. Dans la deuxième partie du tableau, les Triolet Revengers et Pointe aux Piments Fire City se retrouveront en purgatoire (Premiership League) l’année prochaine.
Par ailleurs, au gymnase James Burty David à Curepipe, les Chamarel Wanderers ont célébré leur titre en Premiership League. La formation du Sud Ouest de l’île, s’est imposé sur le score fleuve de 7 buts à 0 face à la modeste formation de Solferino. Mais le titre était déjà acté pour les Wanderers, qui n’ont subi aucune défaite en championnat. Par contre, ils ont enregistré deux matches nuls. La lutte a par ailleurs fait rage pour les deuxièmes et troisième places. C’est finalement Phoenix Academy, vainqueur d’Union Park Barefoot sur le score de 7-1, qui est le dauphin des Wanderers, alors que Valentina FC peut avoir des regrets, car ses succès 11-0 contre Pointe aux Piments Santos n’aura servi à rien.