Photo archive

Alors que la Coupe d’Afrique des Nations de futsal débute dans 10 jours au Maroc (28 janvier au 7 février), l’Afrique du Sud qualifiée sur le terrain, ne participera pas au tournoi, sur décision politique de son pays. Du coup, Maurice écartée par cette même sélection sud-africaine aux qualifications, est repêchée par la CAF pour suppléer les Bafana Bafana qui, eux, encourent une suspension pour les deux prochaines éditions.

C’est le parti politique du Congrès National Africain (ANC), réputé pour être un ennemi (historique) de l’intégrité territoriale du royaume de Maroc, qui a motivé le choix de ce forfait. « Le Maroc insiste pour jouer le tournoi à Laâyoune et nous leur avons conseillé, via une lettre, de ne pas le faire. Nous avons envoyé une correspondance à la CAF à ce sujet. Dans le passé, nous avons joué à Rabat, Marrakech, Casablanca et Tanger. Les Mamelodi Sundowns (club sud-africain), nos U17 et nos U20 y ont tous joué, mais ça n’arrivera pas à Laâyoune », a déclaré le président de la fédération sud africaine, à la presse du msport.

De ce fait, la fédération sud africaine devrait être sanctionnée par la CAF, d’une amende de 800 000 dirhams marocains et d’une suspension pour les deux prochaines éditions de la CAN de futsal. Du coup, c’est la sélection mauricienne qui est remise en selle pour se retrouver dans le groupe A aux côtés du Maroc, de la Libye et de la Guinée Équatoriale. L’Égypte, la Guinée, l’Angola et le Mozambique formeront la poule B ? Rappelons que lors des qualifications, l’Afrique du Sud avait humilié Maurice sur le score cumulé de 11-1 (6-0 à l’aller à Phoenix et 5-1 au retour). Nos footballeurs en salle devraient impérativement rehausser leur niveau de jeu pour éviter de faire de la figuration au Maroc.