La deuxième journée a été l’occasion pour les écuries Perdrau et Merven de visiter pour la première fois la winner’s enclosure cette saison. Si la dernière s’est contenté que de la victoire d’Even Chance alors qu’il y avait des possibilités pour mieux faire, l’écurie Perdrau n’a pas fait dans la dentelle avec trois victoires signées Power Dive, Icy Jet et Abington. Ce dernier, monté en toute confiance par Benedict Woodworth, a causé une petite surprise dans l’épreuve phare où on attendait plutôt Valere ou à un degré moindre Bobby Bear et Seeking Angelo. Mais Abington, qui a failli battre un certain Ice Axe il y a deux ans, s’est rappelé aux bons souvenirs de ses partisans en l’emportant dans un joli style. C’était aussi l’occasion pour le jockey malaisien de prendre la tête au classement des jockeys avec quatre victoires. Outre Perdrau, l’écurie Rousset n’a aussi pas fait dans la demi-mesure samedi avec un joli coup de trois qui porte les griffes de Deux Fabuleax et Polar Royale confiés à Rye Joorawon et Forest Shelter piloté par le titulaire en poste, Johnny Geroudis qui n’a pas manqué sa reprise avec la compétition. Quant à l’association Robbie Burke-Ricky Maingard, elle a brillé pour la deuxième semaine de suite avec le grandissime favori Count Emmanuale.
Sur sa valeur intrinsèque, Abington ne pouvait être écarté samedi dernier, lui qui a couru contre de meilleurs chevaux par le passé. Sa dernière course lorsqu’il échoua de peu face à Azapel lors du week-end international avait laissé entrevoir des choses positives à son égard. Profitant de sa fraîcheur et de son bon numéro de corde, il ne s’est pas fait prier pour débloquer d’entrée son compteur 2014.
Valere fut très sollicité à l’ouverture des boîtes mais c’est Abington qui fit la meilleure impression en s’élançant tel un boulet de canon. En ce faisant, il surprit Snappy qui s’élançait de la première ligne pour s’installer dans le box seat. Valere le contourna quelque mètres plus loin pour prendre les commandes avec à ses basques Gida que pilotait Preetam Daby. Arrivèrent ensuite Snappy, à son extérieur Bobby Bear, Seeking Angelo courait à l’intérieur de Adeste Fidelis alors que Twitter fermait la marche.
Valere n’imprima pas un train soutenu à l’épreuve, ce qui fit que Gida, sous les sollications de son cavalier, put se rapprocher dans la descente. La monture de Daby parvint à ses fins à environ 700m du but lorsqu’il prit le relais du porte-drapeau de l’écurie Foo Kune. Au même moment, Bobby Bear, pour des raisons qu’on ignore, se rapprocha de la tête de la course pour se porter sur l’arrière-main de Valere.
Sentant le danger, Derreck David déboîta sa monture un peu plus loin pour ne pas se laisser enfermer par la cheval de Cédric Ségéon. Idéalement placé, Abington se rapprocha quelque peu alors que Johnny Geroudis avait lancé Seeking Angelo qui donna l’impression de ne pas avoir encore dit son dernier mot.
Gida entama la dernière courbe en vainqueur avec Valere et Bobby Bear à ses trousses. Ce dernier paya au prix fort sa débauche d’énergie fournie plus tôt dans la course car il ne put maintenir son effort. Valere ne donna pas l’impression de pouvoir le faire non plus au contraire d’Abington qui fut lancé le long des barres intérieures. Sous l’impulsion de Benedict Woodworth, le fils de Victory Moon sortit une puissante accélération que ne put contrer Gida malgré son avantage au poids. Le coursier de l’écurie Perdrau s’en alla gagner dans un très joli devant Gida qui, à la surprise générale, se montra très accrocheur alors que Seeking Angelo termina à la vitesse du vent pour prendre le deuxième accessit. Le quartet fut complété par Valere qui donna l’impression qu’il avait besoin de cette course. Abington boucla les 1365m en 1.22.55 et sur cette forme, il sera très utile à son entraîneur cette saison.