Nombreux étions-nous à attendre une victoire de Green Keeper ou à un degré moindre de Master Mascus dans l’épreuve phare de la sixième journée, mais c’est l’outsider Seattle Ice qui s’est manifesté au finish pour mettre tout le monde d’accord. Une victoire de prestige pour Serge Henry qui ne s’est épargné aucun effort pour remettre ce coursier sur pied. Outre Seattle Ice l’établissement Henry s’est aussi illustré avec les outsiders Commodore Pete et Variant, qui ont donné à cette journée une saveur particulière. Si elle visait un doublé, la bande à Gilbert Rousset n’a eu que la victoire de Kite Surfer à se mettre sous la dent, suffisant, toutefois pour la maintenir au top. Grande première pour l’écurie Perdrau et son jockey Keagan Latham avec How Many To Won tandis que les autres épreuves sont allées aux écuries Allet, Merven et Rameshwar Gujadhur par l’entremise de Isipho, Bali Mojo et Beach Club respectivement.
Auteur d’une bonne rentrée après presqu’une année d’inactivité, Seattle Ice n’a pas tergiverser pour renouer avec le succès. Pourtant, on ne vendait pas cher ses chances de victoire, mais le représentant de Serge Henry a rappelé à ceux qui l’avaient oublié, qu’il reste un sujet de classe.
C’est Eskimo Roll qui eut la meilleure mise en action mais se fit vite débordé par Chief Mambo en pleine montée. Parti moyennement, Green Keeper fut condamné à l’extérieur de Druid’s Moon en troisième position et au coeur du peloton on retrouvait Super Storm avec l’apprenti Shanish Ramgopal, à son extérieur Master Mascus tandis qu’à six longueurs évoluait Seattle Ice qui ne précédait que From My Heart.
Chief Mambo n’imprima pas un train rapide sur la partie initiale, ce qui permit à Eskimo Roll de rester sur ses talons. On remarqua que Richard Mullen plaça sa monture en one-off de la lice, sans doute pour mieux contrer toute vélléité de Green Keeper qui pouvait à tout moment le surprendre en descente.  C’est du reste ce qui se passa quelques mètres plus loin. C’est en voulant améliorer la position de Green Keeper que Geroudis fut pris au piège car, au même moment ,Mullen décida de passer à l’offensive pour éventuellement prendre le relais de Chief Mambo aux abords de la route.
Green Keeper, qui n’avait pas eu une course de tout repos, tenta de rester au contact mais sous sa lourde charge de 61 kg, jeta l’éponge quelques foulées plus loin. Le cheval de Rousset hors du coup, les regards furent braqués sur Master Mascus qui, à cet instant, parut le mieux placé pour reprendre Eskimo Roll.
Ce dernier aborda la ligne droite en vainqueur mais ne put poursuivre sur sa lancée. Druid’s Moon fit grosse impression le long de la lice avant que Master Mascus ne vienne se mettre de la partie. Toujours dernier au sortir du virage, Seattle Ice tira avantage de l’ouverture qui se présenta à lui en pleine piste pour, à son tour, se mêler à la lutte. Sur quelques mètres, l’issue fut indécise.  Alors qu’on croyait que Master Mascus allait faire la différence, Seattle Ice, sous la monte énergique de Stéphane Ladjadj sortit un coup de reins meurtrier pour forcer la décision au grand dam de Gaëtan Faucon. Druid’s Moon, auteur d’une très belle course, conserva le deuxième accessit tandis que Eskimo Roll résista au retour de From My Heart pour la quatrième place. Les 1400m furent couverts en 1.24.53.
A noter qu’une vérification de Green Keeper, qui termina dernier à plus de 6L du vainqueur ne révéla aucune anomalie. Ce qui a pour faculté de rendre davantage son entourage perplexe.