Kee Cheong Li Kwong Wing, porte-parole de l’opposition sur des dossiers relevant du ministère des Finances, s’est signalé lors du Question Time hier à l’Assemblée nationale avec un nouveau scandale impliquant la Gambling Regulatory Authority, au coeur de la controverse avec des Video Game Machines déguisées en machines à sous. Le manque à gagner pour le GM s’élève à quelque Rs 100 M sous forme de taxes sur le jeu, affirme le député du MMM. Il se dit également scandalisé par le fait qu’une seule compagnie, Hing Tse Investment Co. Ltd, a été favorisée par la GRA avec un permis exclusif et réclame une enquête approfondie au ministère des Finances en vue d’élucider les dessous de cette sombre affaire.
Le ministre des Finances, de son côté, n’a pas manqué de prendre ses distances avec cette ténébreuse allocation de permis par la Gambling Regulatory Authority (GRA). En pas moins de trois reprises, Pravind Jugnauth a fait état de ses objections devant les procédures adoptées par la GRA et est même allé jusqu’à affirmer, en des termes à peine voilés, que le président du conseil d’administration de la GRA a fait fi de ses directives contestant l’octroi de ce permis. Il a ajouté que le moratoire d’une année décidé par la GRA en faveur de Hing Tse Investment à la réunion du 22 juin en vue de contourner des objections ministérielles ne peut être entretenu.
L’interpellation parlementaire de Kee Cheong Li Kwong Wing sur les Amusement Machines with Prizes avait tout l’air d’être anodine. Mais au fil des éléments de réponse fournis par le Grand argentier, il est devenu évident que les relations entre le board de la GRA – présidé par le travailliste Hiren Jankee – et le ministère des Finances ne sont nullement au beau fixe, avec des instructions officielles complètement ignorées.
Dans sa réponse liminaire, Pravind Jugnauth a fait comprendre que l’introduction des amusement machines dans le paysage du jeu à Maurice remonte à plusieurs décennies. « With the evolution in technology, certain promoters introduced a new version of Amusement Machines which are known as “Amusement Machines with Prizes”, commonly known as AWP machines. These machines did not fall under the ambit of the Gambling Regulatory Authority Act of 2007 », a déclaré le ministre des Finances.
Depuis le budget 2009, on a remédié à cette lacune dans la loi et les amendements nécessaires ont été apportés à la GRA Act par le truchement de la Finance Act. Les dispositions nécessaires de la loi sont entrées en vigueur cette année, la loi ayant été proclamée le 31 décembre 2010. Le premier et unique permis alloué jusqu’ici a été octroyé en l’espace de neuf jours. « La GRA m’a informé que la compagnie Hing Tse Investment a été la première à soumettre une demande pour un permis d’opération pour des AWP Machines en date du 22 janvier dernier. Le board de la GRA a alloué le permis le 31 janvier », a confirmé Pravind Jugnauth.