Le Central CID a frappé un grand coup dans le camp de l’Independent Commission Against Corruption. En effet, tôt ce matin, une escouade du Central CID a procédé à l’arrestation d’un Senior Investigator de l’ICAC, qui tentait de prendre l’avion au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport pour se rendre à l’étranger. Depuis quelques semaines, Sudesh Calleechurn, Senior Investigator à l’ICAC et également gérant d’un Outlet pour l’organisation de paris sous l’égide de Tote Lepep,  faisait l’objet d’une enquête dans une affaire d’escroquerie pour un montant de Rs 2 millions.
Avec les premiers éléments de l’enquête versés dans le dossier à charge, le Central CID avait déjà par mesure de précaution transmis un Notice au Passport and Immigration Office à l’aéroport mettant en garde contre toute tentative de la part de ce suspect de quitter le pays. Ce matin, quand Sudesh Calleechurn s’est présenté au comptoir de l’Émigration après le Check-In, l’interdiction de quitter le pays lui a été formellement signifiée. Le QG du Central CID a été subséquemment informé de cette Arrest on Departure en vue de cueillir le suspect dans les locaux de l’aéroport.
Les faits menant à l’arrestation de ce Senior Investigator de l’ICAC remontent à décembre de l’année dernière avec les responsables de Tote Lepep arrivant à la conclusion qu’ils ont été victimes d’un cas d’escroquerie portant sur une somme de Rs 2 millions. Après les vérifications du département de comptabilité et d’audit de Tote Lepep, le Senior Investigator de l’ICAC et gérant de Gambling Outlet fut approché pour des explications.
Dans un premier temps, Sudesh Calleechurn aurait reconnu ses torts et aurait pris l’engagement de retourner la somme manquante dans les caisses de Tote Lepep. Mais au fil des mois, il n’en fut rien et l’affaire fut rapportée à la police à des fins d’enquête avec une première déposition du responsable de la comptabilité.
Entre-temps, la direction générale de l’ICAC s’était enfin rendu compte qu’un des responsables de son Investigation Department gérait un des Outlets de Tote Lepep avec tous les risques que cela comportait pour l’intégrité des opérations anticorruption. Des renseignements glanés par Le Mauricien de sources proches de l’ICAC avancent que le dénommé Sudesh Calleechurn a tout simplement soumis sa démission de cette institution il y a deux semaines pour raison de violation des dispositions du Code d’éthique.
Le Mauricien n’a pas été en mesure ce matin de confirmer officiellement si l’ICAC a déjà instruit une enquête sur les agissements d’un de ses Senior Investigators et ses liens avec le monde du Gambling. Avec l’arrestation de ce matin à l’aéroport, Sudesh Calleechurn devra subir un interrogatoire serré avant de comparaître devant le tribunal de Port-Louis pour son inculpation provisoire avec probablement une objection à la remise en liberté provisoire logée par la police.