Jean-Michel Lee Shim, ancien patron de SMS Pariaz, dont le nom a été cité dans la GamblingGate, a débarqué à Maurice, hier matin, soit dix-huit mois après. Au terme d’un arrangement préalable négocié avec le Central CID, il s’est rendu directement aux Casernes centrales en compagnie de son conseil légal, Me Yousouf Mohamed, Senior Counsel. Il a été entendu dans la matinée au sujet des allégations formulées par son ancien partenaire d’affaires, Paul Foo Kune, dans une affaire de trafic d’influence au niveau de la Cour suprême.
Paul Foo Kune avait soumis aux limiers du Central CID une série de messages emails échangés entre Jean-Michel Lee Shim et des membres de son entourage, dont des conseils légaux, pour étayer ses dires sur des versements présumés de bribes à des officiers de la Cour suprême. Le but était d’obtenir une injonction contre d’autres sociétés pour assurer l’exclusivité à SMS Pariaz afin d’organiser des paris sur des rencontres de la Premier League. Après une série d’arrestations et d’inculpations provisoires, tous les cas ont été rayés en Cour.
En parallèle, Jean-Michel Lee-Shim a sollicité les services d’experts à Londres pour faire la démonstration que son compte email a été piraté. Le rapport a été transmis au Central CID en vue de l’exonérer de toute accusation. Interrogé par la presse à la fin de la séance d’interrogatoire d’hier, il a affirmé n’avoir rien à se reprocher dans cette affaire.
« Comme promis, je suis venu au Central Criminal Investigatiopn Department (CCID). Je maintiens que je n’ai rien à me reprocher. Je me tiens à la disposition des enquêteurs pour n’importe quelle enquête »,  déclare Jean-Michel Lee Shim. Invité à commenter les allégations faites à son encontre, le patron de SMS Pariaz a déclaré : « Je n’ai rien à dire. Tout est entre les mains de la police. »
Affaire à suivre