L’enquête du Central CID sur le GamblingGate dépasse le cadre du judiciaire pour toucher la force policière, et en particulier la Police des Jeux. Le chef inspecteur Hector Tuyau, ancien membre de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) et ex-responsable de la Brigade des Jeux, est sous le coup d’une assignation à interrogatoire depuis son retour de congé à la mi-journée. En effet, deux de ses hommes de loi, Mes Samad Goolamaully et Ashley Hurhanghee, avaient fait le déplacement au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport à la mi-journée en vue de négocier pour que leur client ne soit pas interpellé à sa descente d’avion d’Europe. Ils ont donné la garantie à la police que leur client est à la disposition du Central CID et ont pris l’engagement de répondre à toute convocation formelle à cet effet.  Le chef inspecteur a quitté l’aérogare vers  13 heures en compagnie de ses deux hommes de loi pour rentrer chez lui.
Le cas du CI Tuyau, dont des e-mails ont été retrouvés sur les comptes informatiques de Jean-Michel Lee Shim, a fait l’objet de consultations de haut niveau entre le Central CID et le State Law Office en vue de décider de la marche à suivre. Les dernières indications officieuses en début d’après-midi étaient que ce volet de l’enquête sur le GamblingGate pourrait être transféré à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). Par ailleurs, les responsables du Central CID, en se basant sur les derniers développements dans ce scandale, soupçonnent que les ramifications du système Lee Shim sont plus étendues que de « simple and one-off contacts ». Ils croient savoir que l’envergure de cette affaire devrait être confirmée à partir de la semaine prochaine.
Avec son retour à Maurice à la mi-journée, le chef inspecteur Tuyau devra mener un Uphill Fight face aux allégations proférées contre lui par Paul Foo Kune, le propriétaire de Play-On-Line, avec la production au Central CID d’une série de quatre e-mails concernant les affaires intimes de sa famille. L’essentiel de ces messages électroniques, faisant partie du GamblingGate, tourne autour des réservations faites en mai 2001 en vue de l’admission et l’intervention chirurgicale de sa fille Jessica Tuyau dans un hôpital à Lyon en France.
Le principal concerné ne nie nullement le fond de cette affaire mais rejette les allégations à l’effet qu’il a bénéficié de faveurs financières du bookmaker et promoteur de Sport Data Feed Ltd et de SMS Pariaz à cet effet. Il affirme détenir et être en mesure de produire aux enquêteurs les factures et les reçus de paiements avec des remboursements d’assurance. En attendant d’être confronté aux faits qui lui sont reprochés dans cette affaire, Hector Tuyau a retenu les services d’un panel d’hommes de loi, dont Mes Rama Valayden, Ashley Hurranghee et Samad Goolamaully, pour assurer sa défense.
Relations étroites
« De ce nous avons pu consulter en tant que documents et des explications au téléphone avec notre client au sujet de cette affaire, nous sommes confiants que le chef inspecteur Tuyau n’a pas commis de wrong doing. Il sera en mesure d’apporter les preuves nécessaires dans le cadre de cette enquête », a déclaré au Mauricien Me Goolamaully, qui a fait le déplacement  l’aéroport en compagnie de son collègue, Me Hurranghee. Il a ajouté qu’il devra avoir d’autres contacts avec ce haut gradé de la police avant d’en dire davantage sur le fond de cette affaire.
Avec son éventuel interrogatoire, Hector Tuyau devra fournir des explications sur les circonstances dans lesquelles la carte de crédit de la Hongkong and Shanghai Bank de la succursale de la London Borough Bridge, émise au nom de Jean-Michel Lee Shim, avait été utilisée pour payer la réservation d’hébergement à l’hôtel Lyon-Sud pour ce déplacement. Cet élément devra jeter un éclairage sur la connexion Tuyau/Lee Shim avec d’autres membres de sa famille, dont son épouse, qui doit être entendue par les limiers du Central CID. Il semblerait que l’interrogatoire de Hectir Tuyau par le Central CID ne devrait oas intervenir dans l’immédiat.
D’autres sources avancent qu’après une première séance d’interrogatoire de l’ancien patron de la Police des Jeux au QG du Central CID, le dossier pourrait être transféré à l’ICAC en vue d’une full-fledged enquiry sous les dispositions de la Prevention of Corruption Act. De ce fait, cet officier de police, dénoncé par Paul Foo Kune, fera l’objet d’une Probe approfondie des liens allégués des membres de sa famille avec ceux de la famille Lee Shim ou encore leurs interactions.
À ce stade, le bookmaker et patron de Sport Data Feed Limited n’a pas caché l’existence de relations étroites avec des membres de la famille Tuyau. Lors de son interrogatoire annoncé pour le début de la semaine prochaine, Jean-Michel Lee Shim sera appelé à apporter des précisions au sujet de ces contact familiaux, à moins que cette enquête ne soit transférée à l’ICAC..
En parallèle au volet consacré à Hector Tuyau, le Central CID poursuit l’enquête sur le GamblingGate avec l’interrogatoire d’autres suspects déjà placés en détention policière. La décision du secrétaire du juge Abdurrafeek Hamuth, Krisnadatt Jory, de rompre le silence lors de son Questioning Under Warning est considéré comme un très bon signe par les enquêteurs.
Pour les besoins de cet exercice, ce prévenu a retenu les services de Me Virendr Ramchurn. Krisnadatt Jory avait fait prévaloir son droit au silence lors du début de son interrogatoire samedi dernier. Tout semble indiquer que toute l’affaire de demande d’injonction de Sport Data Feed Ltd contre Stevenhills Ltd et Play-On-Time, soit les étapes de l’injonction accordée en début d’année par le juge Hamuth et le Stay of Execution Order émis par le juge Paul Lam Shang Leen en faveur de Stevenhills en date du 4 mars dernier, constituera la base de cette reprise de l’interrogatoire de Krisnadatt Jory.
Depuis le début de la semaine, le Central CID est en présence de tous les Court Records au sujet de ce litige intéressant plus d’un dans le monde du gambling à Maurice avec jusqu’ici six suspects sous les verrous pour le délit de complot en vue de détourner un jugement de la Cour suprême en faveur de Sport Data Feed Ltd contre le paiement d’une importante somme d’argent.
Aujourd’hui a vu la suite l’interrogatoire du Superviror de SMS Pariaz Ltd, Ahkee Bheekajee et du comptable de la même compagnie. Ils sont entendus quant à leur rôle dans cette affaire en vue de corrompre des auxiliaires de justuice.
Du côté du Central CID, l’on concède que la présence de Michel Lee Shim dans l’Interrogation Room des Casernes centrales constituera un véritable tournant dans cette enquête. Sans apporter de précisions ou de détails, l’on fait également comprendre que les ramifications de cette affaire sont encore plus étendues sur la base des preuves versées jusqu’ici dans le dossier à charge.