En parallèle à l’enquête du Central CID sur le scandale GamblingGate avec pour délit un complot pour détourner une décision de la Cour suprême en faveur de Sport Data Feed Ltd de Jean-Michel Lee Shim, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) passe à la vitesse supérieure sur le volet consacré au chef inspecteur Hector Tuyau et des membres de sa famille. Ainsi, pour la journée d’aujourd’hui, Paul Foo Kune, le promoteur de Play-On-Line Ltd, est attendu au QG de l’ICAC pour une première audition au sujet de l’origine et de la teneur de quatre messages e-mails échangés entre des membres de la famille Tuyau et le bookmaker et promoteur de Sport Data Feed Ltd.
 
La convocation de Paul Foo Kune confirme que l’ICAC, après l’étape de la Preliminary Enquiry sous la Prevention of Corruption Act, est arrivée à la conclusion qu’il y a matière à enquête. Le promoteur de Play-On-Line devra fournir des détails aux enquêteurs de l’ICAC au sujet de ces courriels traitant des démarches entreprises en vue de l’intervention chirurgicale qu’a subie la fille du chef inspecteur Hector Tuyau en France en 2011.
Le rendez-vous de Paul Foo Kune à l’ICAC pourrait être de courte durée. En effet, dans sa première déposition au Central CID, il avait indiqué que ces quatre e-mails faisaient partie d’une série de seize qu’il avait reçus dans une enveloppe. Il a ajouté qu’il avait cru nécessaire de soumettre sans distinction aucune les seize documents aux autorités policières.
En ce qui concerne les 12 premiers e-mails, Paul Foo Kune a déclaré ses intérêts parce qu’ils constituaient des éléments d’un complot allégué par rapport à une demande d’injonction logée par Sport Data Feed Ltd contre trois autres organisateurs de paris sur des matches de football en Grande-Bretagne. Pour ce qui est des quatre autres engageant des membres de la famille de l’ancien patron de la Brigade des Jeux, il a indiqué ne pas être en possession d’informations complémentaires.
L’ICAC a initié une enquête ciblant le chef inspecteur Hector Tuyau et des membres de sa famille sous la Prevention of Corruption Act sur la base de ces messages électroniques portant sur des démarches entreprises par Jean-Michel Lee Shim au sujet de l’hospitalisation de la fille de l’ancien haut gradé de l’Anti-Drug and Smuggling Unit en France. La famille Tuyau maintient que tout paiement effectué par le promoteur de Sport Data Feed Ltd a déjà été remboursé.
L’ICAC s’intéresse également aux différents déplacements à l’étranger entrepris par des membres de la famille Tuyau au cours de ces dernières années et les circonstances de l’embauche du fils du chef inspecteur par Jean-Michel Lee Shim à Londres avec le rachat controversé de Mauritius UK Weekly, un hebdomadaire à l’intention des Mauriciens en Grande-Bretagne.