Le ruling du magistrat Iswardutt Seetohul au sujet de la remise en liberté sous caution de l’avoué de Sports Data Feed Ltd Roshan Rajroop et de Vikash Ramjit, CEO, Executive Chairman et Chief Executive de cette compagnie a été renvoyé au 24 courant.
Sur fond de paris sur les matches de football, la décision du juge – pour que soit accordée la remise en liberté conditionnelle à l’avoué Roshan Rajroop et à Vikash Ramjit – devait être connue ce matin devant la Bail and Remand Court. Mais elle a toutefois finalement été renvoyée pour ce jeudi, où des débats sur d’autres bail motions d’autres suspects en détention auront lieu devant ces mêmes instances. Il s’agit en l’occurrence de celles des deux secrétaires de juge Krisnadatt Jory et Rajendranath Issuri, ainsi que celle de l’homme de loi Noor Hoseinee
Les motions présentées par l’avoué Roshan Rajroop et par Vikash Ramjit sont les seules a avoir été débattues vendredi dernier. La police a objecté à leur remise en liberté conditionnelle car elle craint que les suspects, une fois libérés, tentent d’entrer en contact avec d’autres personnes mêlées à l’affaire et/ou avec d’éventuelles pièces à conviction. S’agissant surtout de l’avoué Rajroop, la police dit également craindre que ce dernier modifie certaines données en ayant recours à des équipements informatiques. Le témoin avait notifié sa peur que l’accusé ne puisse accéder à sa boîte de courrier électronique. Appelé à la barre des témoins, Me Rajroop – qui était défendu par Me Kailash Trilochun, le Leading Counsel –, interrogé par ce dernier, a rejeté toutes les accusations portées contre lui et a prévalu son droit au silence.
S’agissant de la motion du secrétaire du juge Caunhye, Rajendranath Issuri, celle-ci avait commencé à être débattue, mais à la suite d’une réponse du témoin représentant la police, l’avocat de la défense a préféré suggérer un renvoi pour permettre d’étudier la teneur de la réponse.