Les célébrations de Ganesh Chaturthi ont débuté ce matin avec le murthi stapna (consécration des statuettes de Ganesh) et se poursuivront ce soir avec une veillée de prières avant la cérémonie d’immersion (visarjan) prévue demain après-midi à travers le pays. Pendant ces deux jours, les dévots renouvellent leur foi envers le dieu Ganesh, le dieu de l’intelligence, de l’éducation et celui qui enlève les obstacles.
Les dévots se sont rendus ce matin dans les temples du pays pour le murthi stapna, cérémonie au cours de laquelle on insuffle la vie à Ganesh. Les fidèles participeront à des prières et exécuteront la danse folklorique, le Jhakree. Le Premier ministre Navin Ramgoolam participera aux célébrations cet après-midi au Maharashtra Bhavan à Moka. La cérémonie d’immersion au niveau national est prévue demain après-midi à La Vanille, Vacoas.
Le dieu Ganesh est l’aplanisseur des obstacles et l’épitome de la sagesse. Il est aussi le dieu de l’intelligence et aussi connu comme, ganapati, avighna, ekadanta, gajanana, lambodara, mangalmurthi et sidhivinayaka.
Toute cérémonie religieuse est introduite par une invocation adressée à ce dieu. Le Ganesh Vandana est entamé pour toutes les fonctions puraniques. La célébration de la fête Ganesh Chaturthi nécessite une longue préparation dont un jeûne de dix jours et la confection d’une statuette de Ganesh en argile. La terre est débarrassée de ses impuretés et le dévot avec beaucoup de dextérité façonne l’image de Ganesh. Quelques retouches avec de la peinture sont nécessaires avant que la statuette fasse l’objet d’une adoration dans l’autel familial.
Les produits chimiques sont déconseillés car Ganesh durant la cérémonie d’immersion doit retourner à la nature. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’immerger les statuettes dans de l’eau courante et non l’eau stagnante. On doit la laisser cérémonieusement se dissoudre.
L’autel familial est embelli de feuilles de bananier, de canne à sucre et de guirlandes de feuilles de manguier et aussi avec de l’hibiscus, fleur qui est adorée particulièrement par Ganesh. Les dévots apportent des offrandes de fruits et de sucreries surtout des boulettes de modak que l’on place devant l’entrée du sanctum de Ganesh. Durant le murthi stapna, on utilise l’herbe de durva (chiendent) afin d’insuffler la vie à Ganesh. Ce soir, les dévots chanteront les louanges du dieu Ganesh et participeront à des danses folkloriques, les jhakree.
Avant de se rendre en procession à la rivière ou à la mer pour la cérémonie d’immersion, une prière spéciale est récitée par le croyant. On doit également invoquer le pardon de Ganesh pour les erreurs commises lors du murthi stapna ou durant la nuit de prières.
Demain, jour de la fête, la statuette de Ganesh est transportée en procession dans une atmosphère de liesse à un cours d’eau où elle est immergée. En route, les dévots s’écrient : ganapati bappa morya pudsha varsa looker ya (O seigneurs, nous te saluons, reviens vite l’année prochain). Arrivés à destination, les dévots entrent dans le cours d’eau jusqu’au cou et plongent la statuette en clamant Morya ! Morya Morya avec respect et dévotion. Ainsi, la statuette constituée de cinq éléments retourne à la nature.
Selon la légende, Parvati, l’épouse de Shiva fabriqua une forme humaine et lui donna vie. Ainsi, Ganesh vit le jour et Parvati lui confia la surveillance de sa résidence. Lorsque le mari de Parvati, Shiva, s’amena, il se vit interdire l’accès par Ganesh. Lors de la confrontation qui s’ensuivit, Shiva décapita Ganesh. Parvati était inconsolable. Pour se réconcilier avec Parvati, Shiva ordonna à ses serviteurs de lui apporter la tête de la première créature vivante qu’ils rencontreraient. On lui apporta une tête d’éléphant que Shiva greffa au tronc de Ganesh redonnant vie à ce dernier.
Selon une autre légende, un dévot devra s’abstenir de regarder la lune le jour du Ganesh Chaturthi sinon il risque des inconvénients. Le Ganesh Chaturthi a été célébré depuis des temps immémoriaux.
C’est en 1893 que Bal Gangadhar Tilak a donné une dimension nationale à la fête.