Le ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et du Bien-être des personnes âgées, Sheila Bappoo a lancé un appel à la responsabilité des parents. C’était à l’occasion de la cérémonie officielle marquant la fête marathi Ganesh Chaturthi.
Sheila Bappoo a exhorté les parents à s’investir personnellement dans l’éducation de leurs enfants afin qu’ils puissent affronter l’avenir en toute sérénité. Pour elle, le bien-être et le développement de chacun et du pays passe par l’éducation et le soutien des parents et de la famille faute de quoi l’exclusion et le mal être prennent place dans la société.
Elle a soutenu que lors de son affection au ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, elle a constaté que beaucoup de parents n’assument pas leur responsabilité. « Monn trouv boukou ka kot bann fami iresponsab. Elles demandent au gouvernement de prendre en charge leurs enfants. Se pa gouvernma ki finn fer zanfan avek intel ou intel pou pran soin zanfan-la. Se zot, ki finn fer zanfan. C’est à vous d’assumer votre responsabilité », a-t-elle affirmé.
Le ministre Bappoo a observé que les différentes institutions marathi ont travaillé dans l’unité pour la préparation de la cérémonie de mercredi et celle de l’immersion du dieu Ganesh par la Mauritius Marathi Cultural Centre Trust (MMCCT) qui a eu lieu à St-Julien D’Hotman hier. Selon elle, l’unité est aussi très présente au sein de la jeune génération. Elle s’est longuement appesantie sur les qualités du dieu Ganesh qui enlève tous les obstacles qui surgissent dans la vie. Elle a mis l’accent sur l’importance de la spiritualité.
Sheila Bappoo a affirmé que la construction de l’unité nationale demeure la priorité du gouvernement. D’ailleurs, le task force ministériel mis en place par le gouvernement a oeuvré comme une équipe soudée pendant les quatre mois qu’ont durés les préparatifs. Ce qui constitue un modèle pour toute la population, dit-elle.
La ministre a demandé aux personnes présentes de continuer à faire confiance au Premier ministre et à son gouvernement. « Li enn rasanbler, enn dimounn de proksimite. »
Prenant la parole à son tour, l’adjoint au Premier ministre, Rashid Beebeejaun, a transmis le message du PM. Il a également parlé du dieu Ganesh avant d’évoquer les problèmes économiques auxquels font face le pays et le monde dans son ensemble. Il précise toutefois que « l’avenir ne doit pas être pris en otage par le passé ». « Malgré la situation économique difficile, le ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, après négociations avec les syndicats et employeurs et consultations avec le Premier ministre, a agréé à une compensation salariale de Rs 300 pour ceux qui touchent moins de Rs 7 000 ; de 4,3 % de leurs salaires pour ceux qui touchent entre Rs 7 000 et Rs 8 000 ; et de Rs 345 pour ceux qui touchent plus de Rs 8 000. »
Par ailleurs, la cérémonie d’hier était ponctuée d’une série de prestations culturelles des groupes marathis. Les invités ont eu droit à une magnifique représentation de la troupe Surya Uday de la Marathi Shiv Gunesh Mandir de Quatre-Bornes. Une troupe constituée de trente personnes de la famille Govinda. Toutefois pour ce numéro en hommage au dieu Ganesh, dont elle a reçu le premier prix à la National Jakri Competition, ils étaient 20 sur scène. Le président de la Mauritius Marathi Mandai Federation, Balraj Narroo a remis une copie du plan stratégique de la fédération à la ministre Bappoo.