La traque policière de Steeve Polocco, considéré comme l’ennemi public n° 1, a finalement porté ses fruits. Il a été arrêté, mercredi après-midi, à Abercombie presque deux semaines après le vol et le viol commis dans un bungalow à Rivière-Noire pour lesquels il était activement recherché. Sa complice présumée, Leena, soupçonnée comme étant la femme encagoulée également présente sur les lieux du vol  et ayant condamné le viol commis par un autre complice a  également été  reprise par la police qui avait déployé un fort effectif pour cette délicate mais fructueuse opération.
 
Les deux nouveaux suspects ont été emmenés au poste de police de Rose-Hill où ils sont actuellement interrogés par le CID de la Western Division mené par l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin
 L’interrogatoire de Steeve Prinslet Serret, alias Polocco, s’avère être déterminant en vue d’élucider une série de cambriolages et d’agressions attribués au gang des encagoulés. L’arrestation, lundi dernier, de Jean-Pascal Deenoo, 22 ans, maçon de son état et habitant Roche-Bois, et Mike Jiovanni, 37 ans et pêcheur de Baie-du-Tombeau, a sans doute été un tournant dans cette enquête policière pour faire d’abord la lumière sur le viol de l’épouse d’un directeur de restaurant de Rivière-Noire et le cambriolage commis au domicile de ce couple dans la nuit de la Saint-Valentin.
Par ailleurs, rappelons que James Mercier qui a nié toute implication dans cette affaire a fait des allégations à l’effet qu’il avait subi des brutalités policières.