La Beach Authority a pris des dispositions spéciales pour prévenir des accidents en mer le jeudi 10 novembre, jour de Ganga Asnan, quand de nombreux Mauriciens de confession hindoue se rendront à la plage en famille.
Des équipes – composées d’une centaine de sauveteurs de la National Coast Guard, de la Royal Life Saving Society, de la Special Mobile Force ainsi que des maîtres nageurs du ministère de la Jeunesse et des Sports et de dix clubs de natation – seront affectées aux principales plages publiques prêtes à parer à toute éventualité.
Les équipes disposeront de canots de sauvetage et d’autres équipements nécessaires pour secourir toute personne qui pourrait se trouver en difficulté en mer. Des ambulances et autres moyens de secours seront disponibles à côté des tentes que les équipes de sauveteurs érigeront sur chaque plage. Ces mesures seront en vigueur entre 9 heures et 18 heures.
Cet exercice, qui est coordonné par la Beach Authority, bénéficie de la participation de plusieurs services gouvernementaux, dont le ministère de la Santé, le Government Fire Services et la CWA. Le ministère de la Santé a pour sa part pris des mesures pour que le Samu et un service d’ambulance soient disponibles sur les principales plages du pays.
Sur le plan sanitaire, des mesures ont été prises pour la fourniture d’eau, l’installation de poubelles additionnelles et l’enlèvement des ordures.
Les dispositions ont été prises pour l’aménagement de parkings publics supplémentaires aux endroits suivants : Belle-Mare, Mon-Choisy et Flic-en-Flac.
Le service de secours d’urgence sera disponible sur certaines plages. La Beach Authority demande que le public porte une attention particulière aux panneaux indiquant les lieux de baignade dangereuse.
Par ailleurs, à l’occasion de la fête de Ganga Asnan 2011, la Beach Authority tient à préciser que seuls ceux détenant une Beach Trader Licence délivrée par les autorités sont en droit de vendre leurs produits sur une plage publique.
Les contrevenants seront traduits en justice.