Des passagers à la gare de Curepipe ont manifesté ce matin leur mécontentement concernant la grève des employés de la Corporation nationale de transport (CNT). Un policier présent sur les lieux a déclaré au Mauricien : « Depuis tôt ce matin, nous sentons la colère des passagers qui nous demandent constamment si un bus de la CNT sera mis à leur disposition. Certains étaient très agressifs. Je pense qu’il faudra trouver une solution très vite, car la situation pourrait dégénérer. Ce matin, nous avons dû demander à deux autres policiers de se tenir prêts en cas de problème. Toutefois, ils n’ont pas eu à intervenir. »
Vers 8 heures, beaucoup de passagers sont rentrés chez eux, faute de bus, à l’instar de Cindy : « Je prends tous les matins un bus de la CNT, mais là je vais rentrer chez moi et prier pour que je n’ai pas de problèmes avec mon employeur. Je suis à la gare depuis 6 h 30. Le gouvernement devra trouver une solution au plus vite. »
Cependant, d’autres ont exprimé leur colère face à cette situation. « Nou pe atann bis depi 2-er, noun vinn lagar dan vid, pa pou ena bis. Se pa enn sitiasion normal. Bann anploye CNT bizin reazir autreman. Lagrev-la pa enn solision. Kouma nou pou fer pou al travay aster ? »
Selon un autre voyageur, Rajesh, « ena boukou kitsoz ki pa kler dan sa lagrev-la. Ena boukou dimoun ki paralise si pena bis boukou dimoun en difikilte. Mo panse ki CNT ti bizin reazir tout swit avec minis kan tou sa problem-la inn vini. Aster-la nou tou pe pey konsekans sa problem-la. Noun vinn lagar dan vid ek nou pa kone si demin nou pou gagn bis ».
Les passagers sont dans le flou. Ils ne savent pas si la situation retournera à la normale demain.