Photo illustration

Un officier indien, âgé de 22 ans et affecté sur le navire militaire INS Shardul, a été agressé au couteau à la gare de l’Immigration dimanche soir. Le jeune homme avait quitté le bateau, qui avait jeté l’ancre à Port-Louis, pour une balade dans la capitale. Mais un inconnu s’est acharné sur l’Indien, qui a été sérieusement blessé au visage. La police de Trou-Fanfaron n’a pas été informée de ce cas.

L’officier a alerté un collègue, qui l’a emmené d’urgence dans une clinique à Moka. Après des soins, il a été placé sous observation. C’est un responsable de l’établissement qui a alerté la police de Moka concernant le cas de cet officier indien, car ses blessures étaient considérées « suspectes ». L’Indien a fini par donner quelques détails au personnel soignant sur cette agression. Comme il devait subir une intervention chirurgicale, il n’a pu donner de détails. D’ailleurs, l’équipe du sergent Boyjonauth s’est rendue à la clinique aux petites heures ce matin pour enregistrer la version de l’Indien, mais ce dernier était en traitement. Finalement, le cas a été référé à la police de Trou-Fanfaron.

À ce stade, les enquêteurs ignorent les circonstances de cette agression ainsi que l’identité du ou des malfrat(s). La CID de Port-Louis Nord a démarré son enquête et visionnera les caméras CCTV de la gare du Nord pour établir ce qui s’est passé. Elle compte aussi solliciter le supérieur de l’officier indien pour déterminer s’il était seul ou accompagné d’autres officiers. Entre-temps, le haut-commissariat indien à Maurice a été mis au courant de cette agression.

D’après les renseignements recueillis, les Casernes centrales ont demandé à la police de résoudre ce mystère « au plus vite » car « le dossier est très sensible ». À noter que l’INS Shardul est officiellement en transit à Maurice pour participer à la célébration du 51e anniversaire de l’indépendance du pays, tout comme l’INS Sujata et l’ICGS Sarathi.