Une receveuse de 41 ans a été victime d’une agression hier à la gare de l’Immigration. Cette habitante de Vallée-des-Prêtres se trouvait dans un bus en stationnement quand trois jeunes ont commencé à cogner contre une vitre, au risque de la briser. La victime les a alors réprimandés et leur a demandé de s’éloigner du véhicule.

N’ayant pas digéré les propos de la quadragénaire, ils sont montés à bord de l’autobus et se sont mis à la frapper. Ils ont ensuite profité de la situation pour voler sa sacoche, qui contenait les recettes de la journée, soit environ Rs 8 000. Entre-temps, les constables Chaytee, Goolamkader et Duverger, qui étaient en patrouille, ont vu ce qui s’est passé dans le bus et ont poursuivi les malfrats. Cependant, deux d’entre eux ont réussi à s’enfuir. Leur complice, un récidiviste de 19 ans, résidant Roche-Bois, a été emmené au poste de police de Fanfaron et placé en détention.

Il est attendu au tribunal de Port-Louis ce vendredi pour son inculpation provisoire. La receveuse a subi des blessures et s’est rendue dans un centre médical pour des soins. Par ailleurs, la CID de Port-Louis Sud, assistée de l’Anti Robbery Squad, a arrêté deux suspects, âgés de 29 et 31 ans, pour un cas d’agression sur une receveuse de 39 ans. Le délit a été commis dans la soirée du 14 septembre, date à laquelle la victime était en service dans un bus faisant la route Cité Vallijee– Plaine-Verte. Arrivées sur l’arrêt d’autobus de Venus, trois personnes sont montées à bord. Lorsque la receveuse leur a demandé leur destination, l’un d’eux a lancé « ey nou fi nn tronp bis-la, desann ». Plus loin, l’un des malfrats s’est dirigé vers le conducteur pour le menacer. « Ey, aret sa bis-la sinon mo koup twa », a-t-il dit.

Paniqué, le conducteur a stoppé le véhicule et deux des malfaiteurs ont fait main basse sur la sacoche de la receveuse contenant Rs 800 et son cellulaire. Puis, ils ont pris la fuite en direction d’une station service. Se basant sur la description des voleurs fournie par la trentenaire, la police a interpellé les deux suspects. Ces derniers sont maintenus en détention préventive après leur comparution d’hier au tribunal de Port-Louis. Cette enquête est menée par l’équipe du Surintendant Behary.