La thèse de l’agression a été confirmée dans l’enquête initiée par la Criminal Investigation Division de Port-Louis Sud à la suite de la découverte d’une femme blessée, se vidant de son sang dans les couloirs d’un pensionnat hier matin à la gare Victoria, Port-Louis. Les faits sont toutefois encore plus horribles : la jeune femme, une handicapée de 26 ans habitant Pointe-aux-Sables, aurait en effet subit des sévices sexuels et aurait été victime d’une agression des plus barbares. Le présumé agresseur, Binesh Beeharry, 44 ans, a été coincé dès hier matin par la police.
Selon les premières indications disponibles, la jeune femme, qui souffre d’un handicap mental, a subi un véritable calvaire lorsqu’elle a été agressée par le présumé agresseur, Binesh Beeharry, dans la soirée de mardi à mercredi matin. Aux alentours de 6h40 hier, celle-ci a été retrouvée gisant dans une mare de sang sur le trottoir de la rue Jemmapes, soit devant un pensionnat se trouvant à la gare Victoria, Port-Louis. Elle a été immédiatement conduite à l’hôpital pour une intervention chirurgicale avant d’être admise à l’unité des soins intensifs, où elle se trouve toujours jusqu’à nouvel ordre.
L’examen pratiqué par le Principal Police Medical Officer, le Dr Monvoisin, a confirmé les soupçons des enquêteurs de la police à l’effet que la jeune femme a été victime d’une double agression, en l’occurrence physique et sexuelle. Sur la base de ces indications et des enregistrements du dispositif CCTV installé dans les parages du pensionnat, les enquêteurs de Port-Louis ont procédé à l’arrestation d’un premier suspect. Il s’agit de Binesh Beeharry, 44 ans, un SDF employé comme serveur dans un restaurant situé dans le bâtiment du pensionnat, où il avait d’ailleurs l’habitude de dormir.
Le présumé agresseur de la jeune femme a longuement été interrogé par les enquêteurs avant de comparaître en Cour pour son inculpation provisoire. Compte tenu de l’atrocité du délit et de l’enquête en cours, la police a objecté à la remise en liberté conditionnelle du quadragénaire. Ce dernier a été reconduit en cellule policière en attendant les prochaines étapes de l’enquête. À ce stade, la police est en attente de la version complète de la victime en vue de confirmer certaines informations. Selon les recoupements d’information, il faudra attendre que celle-ci soit rétablie de son agression afin de pouvoir procéder à son audition. L’enquête se poursuit.