Gavin Lerena n’a pas mis longtemps pour ramener son gagnant pour le compte de son nouvel employeur. Le Sud-Africain, qui avait déjà laissé une belle impression sur The Balladeer une semaine plus tôt, n’a pas laissé passer sa chance avec Bastille Day qu’il mena à bon port dans The Emtel Innovation Cup.  Avec un peu plus de chance, il aurait sans doute réalisé un doublé mais la cravache sud-africaine s’est dit très heureux d’avoir pu épingler son premier gagnant sur le turf mauricien.
C’est un Gavin Lerena très décontracté que nous avons rencontré samedi après-midi. D’emblée il devait nous confier que sa présence à Maurice sera de courte durée. « I’ll stay up to the Maiden Cup and then I’ll fly back home for to the new season in Jo’burg. Hopefully it will be as fruitful as it was two years ago when I finished second on the log. It’s definitely something I am looking forward to », a déclaré celui qui est considéré comme un Top Gun dans son pays natal. Visiblement très heureux d’avoir brisé la glace, le jockey de 28 ans a tenu à saluer son entraîneur Ramapatee Gujadhur qui venait de remporter dans la même foulée, la 300e victoire de sa carrière. « I feel honoured to be part of this wonderful moment. It’s a great achievement and I wish him many more», a-t-il dit.
Avec quelques belles cartouches au fusil, Gavin Lerena ne pouvait rentrer les mains vides samedi dernier. S’il rata sa cible avec Urbi Et Orbi dans la deuxième épreuve au grand dam de ses nombreux partisans, il ne commit point d’erreur avec Bastille Day qu’il mena à une facile victoire dans la cinquième course. « It’s great to break the ice as it relieves a little of the pressure. Bastille Day gave me a very good ride. He was travelling like a winner all the way through. He is the kind of horse that does not like to hit the front too soon. Today we gave him a quiet ride and he seems to have enjoyed it a lot. I waited for the very last moment to pull the trigger and he sprinted beautifully to score quite easily», s’est félicité notre interlocuteur.
« Vettel is a special horse »
Si la victoire de Bastille Day ne constitue pas vraiment une surprise, c’est sur Urbi Et Orbi que le Sud-Africain était le plus attendu. Bénéficiant d’un très bon parcours à la corde, le fils de Modus Vivendi paraissait le mieux placé pour la victoire dans la dernière courbe mais devait jouer de malchance dans la ligne d’arrivée, incapable de trouver l’ouverture. «He was very unlucky. He was disappointed for a run for the main part of the home straight. However, I don’t know if we would have beaten the winner», a soutenu Lerena.
Invité à commenter ses autres montes de la journée, le Sud-Africain, qui est à Maurice accompagné de son père, Tex, s’est dit très satisfait de la performance d’Allocation sur un parcours visiblement trop long pour ses réelles aptitudes. En revanche, il s’est dit déçu du rendement de Tandragee dans la deuxième manche du championnat des 4-ans. « He was very disappointing. He was 9 kg overweight. I think we need to give him a break and go back to the drawing board», a-t-il affirmé.
Invité à dire un mot sur Vettel, qu’il pilotera dans le Maiden le 1er septembre prochain, Gavin Lerena nous a dit que c’est un sujet de grande classe. «Even I didn’t ride him back home, I know him well. I did a little bit of work on him. He is quite a special horse and the stable will have a lot of fun with him in the long run», a-t-il dit avant de prendre congé.