Onze associations non gouvernementales, cinq de Maurice et six de Rodrigues, ont obtenu un soutien financier total de Rs 15 millions. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) de la première année de la Phase Opérationnelle N° 5 du Global Environment Facility (GEF) – Small Grants Programme, indique un communiqué de l’agence onusienne.
En allouant ces soutiens financiers et techniques à des projets qui conservent et restaurent l’environnement tout en améliorant le bien-être et les revenus des communautés, explique le communiqué, le GEF-Small Grants Programme démontre que les actions communautaires peut maintenir le bon équilibre entre les besoins des êtres humains et les impératifs environnementaux. Les domaines concernés sont la biodiversité, le changement climatique et la protection des eaux internationale.
À Maurice, cinq associations ont bénéficié d’une enveloppe d’un montant total de Rs 6 millions. Celles-ci sont : Entreprendre au Féminin Océan Indien pour la production d’huiles essentielles à base de vétiver et autres plantes ; Reef Conservation pour un projet d’intégration des communautés dans l’établissement et la gestion d’aires marines protégées volontaires à Roches-Noires ; la Mauritius Marine Conservation Society pour un plan de gestion en vue de promouvoir l’écotourisme respectueux des baleines et dauphins ; Nou Tou Ensamb pour un projet d’agriculture organique et d’éco-guides au Morne ; et Le Morne Espoir Femme Association pour des représentations d’un spectacle comique de la Troupe Komiko sur le changement d’attitude de la population envers l’environnement et le concept Maurice île Durable (MID).
À Rodrigues, six associations ont obtenu Rs 9 millions du GEF-Small Grants Programme. Elles sont : la Mauritian Wildlife Foundation pour son projet de réhabilitation de 12 hectares de la réserve naturelle de Grande-Montagne ; les Rodrigues Onion Seeds Producers pour un projet de consolidation de la production des semences d’oignons locales ; les Rodrigues Turmeric Producers pour un projet d’amélioration et d’augmentation du rendement en safran local ; l’Association Planteurs Port-Sud-Est pour la réhabilitation des réservoirs de Cascade-Victoire en vue d’améliorer le captage et la distribution d’eau de pluie à usage domestique et agricole ; et la Mourouk/Anse Enfer Village Community pour son projet de lutte contre l’érosion côtière à Mourouk.
Selon le communiqué, tous ces projets sont en ligne avec le concept MID. Le GEF-Small Grants Programme, qui a été établi en 1992 lors du Sommet de la Terre à Rio, vient de célébrer ses 20 ans à Rio. Il incarne l’essence même du développement durable, soit « penser globalement et agir localement » (Think Globally and Act Locally).