Le gouvernement présentera un livre blanc sur la réforme électorale à la lumière des propositions faites par des experts constitutionnels, a annoncé cette semaine le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell qui dirigeait la délégation mauricienne à la 17e session du groupe de travail du Conseil des Droits humains sur l’Universal Periodic Review qui s’est tenue à Genève cette semaine. Le document contiendra des propositions concernant une représentation équilibrée des genres, a précisé le ministre. Le groupe du travail a aussi passé en revue le rapport de Maurice sur la situation des Droits de l’Homme et le respect des Conventions des Nations unies dans le domaine des Droits humains.
Au chapitre de la démocratie, le ministre des Affaires étrangères a observé que « the Government of Mauritius is equally conscious that retooling for the future requires a review of our Constitutional regime including the reform of our electoral system. As our Prime Minister announced on the occasion of the 2013 National Day Celebrations, there is a need to bring about constitutional changes through consultations and this by engaging the population in a national debate. Government will present a White Paper on electoral reform in the light of the various proposals made by constitutional experts including proposals on gender balance. The purpose of the objective of the reform is to ensure that the country has an electoral system which is more equitable and which promotes nation building ».
Par ailleurs, « l’exercice s’est bien passé et nous sommes très encouragés par les appréciations exprimées à notre égard et le soutien que nous avons obtenu », a déclaré Arvin Boolell au Mauricien de Genève. Parmi les sujets qui ont fait l’objet de questions, se trouvaient les Chagos, des orientations sexuelles, la protection des enfants et la démocratie. Un grand nombre de délégations ont participé aux travaux indiquant l’intérêt de la communauté internationale pour les questions de Droits de l’Homme à Maurice, a dit Arvin Boolell.
Le ministre des Affaires étrangères a renouvelé son soutien au travail du Conseil des Droits de l’Homme et a réitéré l’engagement du gouvernement mauricien concernant le respect, la protection et la promotion des Droits humains de chaque individu à Maurice.
Dans son discours prononcé à l’ouverture de l’audition de Maurice, Arvin Boolell a souligné que la protection des droits humains est ancrée dans la Constitution. Il a expliqué que depuis son accession à l’indépendance, Maurice ne s’est épargnée aucune peine pour assurer un développement fondé sur des valeurs de démocratie, de bonne gouvernance, d’État de droit, de promotion et de protection des droits humains et des libertés fondamentales. Il a expliqué que le rapport de Maurice soumis au Conseil des Droits humains a fait l’objet de discussions au sein des Organisations non gouvernementales et des ateliers de travail. Il a fait le point sur les mesures prises depuis la dernière révision de la situation mauricienne en 2009 concernant la consolidation des Droits de l’Homme à Maurice. Parmi ces mesures, figurent l’adoption d’un plan d’action concernant les droits humains. Un human rights monitoring committee a aussi été institué. Parmi les législations adoptées durant cette période figurent The Protection of Human Rights (amendment) Act, la Police Complaints Act et la National Preventive Mechanism Act. La Commission des Droits de l’Homme comprend maintenant une Human Rights Division, une police Complaints Division et une National Preventive Mechanism Division. La division des Droits humains enquête sur les violations des Droits humains prévus dans la Constitution. Le ministre des Affaires étrangères a fait mention de l’amendement apporté à la Criminal Appeal Act permettant à un détenu de demander l’ouverture d’une enquête dans l’éventualité où il dispose de nouvelles preuves concernant son innocence et de faire appel devant le Court of Criminal Appeal. La Police Complaints Division a pour responsabilité d’enquêter sur les complaintes faites contre les officiers de police. Arvin Boolell a également évoqué l’adoption par le Parlement de l’Equal Opportunities Act et de l’Equal Opportunities Commission. Un Equal Opportunities Tribunal a aussi été institué.
Concernant la représentation des femmes dans la politique, Arvin Boolell a évoqué la Local Government Act qui permet désormais aux femmes d’être présentes dans les administrations régionales. Il a aussi annoncé la volonté du gouvernement d’éliminer la violence domestique d’ici à 2015. Il s’est appesanti sur les mesures gouvernementales prises en faveur des personnes ayant un handicap. Le ministre des Affaires étrangères a aussi insisté sur la protection des enfants. Il a fait comprendre que la loi sur les enfants sera présentée au parlement bientôt.
Arvin Boolell a aussi fait mention de la lutte contre le sida. Il a aussi annoncé la présentation d’une législation faisant du « marital rape » un délit.
Le rapport de Maurice a été adopté hier.