L'Inde se veut le gardien de la paix de l'Ocean Indien

Pendant qu’à Maurice le gouvernement refuse systématiquement de rendre public l’engagement qu’il a pris avec l’Inde concernant l’utilisation que ce pays compte réellement faire d’Agaléga — laissant planer ainsi des doutes alimentés parfois de commentaires malsains —, aux Seychelles on ne fait pas de chichi et les autorités là-bas ont carrément cédé à bail une île…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In