Georges Braque est un des peintres français les plus audacieux et féconds du 20e siècle. Braque a créé le cubisme avec Pablo Picasso, alors son ami intime. Sa peinture est respectée et admirée. Ce géant du cubisme est mort il y a cinquante ans, le 31 août 1963.
Sa peinture est comparée à un amoncellement de petits cubes. Le mot est dit : Georges Braque et Pablo Picasso élaboreront ensemble les théories du cubisme. L’artiste ne va plus chercher à copier la nature mais à la décomposer en masses pour la recomposer. Il représentera le modèle selon plusieurs points de vue, mais en une seule image fixe, comme si le peintre tournait autour du modèle pour en peindre l’intégralité. Ainsi aura lieu une multiplication de facettes. Les formes seront alors géométrisées et simplifiées. Les couleurs seront majoritairement des camaïeux de gris et de bruns. C’est une peinture toujours figurative mais complexe.
Braque est bouleversé par les toiles de Picasso. Il fondera le mouvement cubiste avec ce dernier. Il ne sera plus question d’imiter le réel mais de le déconstruire. Après sa découverte des Demoiselles d’Avignon de Picasso en 1909 au Bateau Lavoir où l’a emmené le poète Guillaume Apollinaire, Braque se tourne vers une nouvelle vision de la peinture en cherchant à rendre les trois dimensions des objets vus par l’oeil sur ses toiles. Le tableau des Demoiselles d’Avignon accompagne les recherches de Braque qui aboutiront au Grand Nu.