Le Ruling tant attendu dans l’affaire portée devant l’Independent Review Panel (IRP) par Maxiclean pour contester l’octroi du contrat de la gestion de déchets de la Poudre-d’Or Transfer Station à la société Inter Waste en tant que Preferred Bidder est tombé jeudi dernier. Maxiclean essuie un revers avec la décision de l’IRP de ne pas donner suite à sa demande. Dans le Ruling, l’IRP fait bien ressortir qu’il ne peut intervenir dans cette décision et que l’argument avancé par Maxiclean selon lequel le Public Body avait été indulgent en allouant le contrat à Inter Waste ne peut tenir.
Depuis plus d’un an, le GM est contraint de payer des excédents de Rs 1 million par mois à Maxiclean Ltd, qui contestait l’octroi du contrat à Inter Waste (Pty) en tant que Preferred Bidder. Les responsables du dossier gestion des déchets affirment que le gouvernement a déjà accumulé des dépenses excédentaires de l’ordre de Rs 13 millions depuis que le choix du Preferred Bidder est contesté devant l’IRP. La décision de l’IRP qui se faisait attendre depuis bientôt 13 mois est finalement tombée. L’IRP dans ses observations fait ressortir qu’il ne peut intervenir dans cette décision alors que le Public Body est lui-même satisfait de la performance d’Inter Waste. L’IRP va un peu plus loin en disant que l’interrogatoire des officiers sur des questions qui touchent l’allocation du contrat pour Roche-Bois ne servira à rien car au moment où il y avait l’appel d’offres pour la Poudre-d’Or Transfer Station, les problèmes de la station de Roche-Bois étaient déjà réglés. « Counsel for the applicant argued that they should have shown such leniency towards the contractor. The panel is of the opinion that this matter is not within its purview, and should be taken to the proper fora. Counsel has also referred to other matters of more recent occurrence. This cannot be considered by the Panel, as they could not have been a factor contributing to the decision of the Public Body to award the contract to Inter Waste (Pty) Ltd », a conclu l’IRP. À noter que la différence entre les deux offres se situe en effet à Rs 955 000 sur une base annuelle – Rs 4 233 333 pour Maxiclean contre Rs 3 277 777 pour Inter Waste. Inter Waste (Pty) Ltd est membre du groupe sud-africain Inter Waste Holdings Ltd, un des leaders dans le domaine de gestion et de traitement des déchets dans la région Afrique Australe. Depuis ces deux dernières décennies, le gouvernement a mis en place des systèmes de gestion performants afin d’assurer que la population puisse se défaire de ses ordures avec responsabilité. Une des actions est la mise en opération de stations de transfert, communément connues comme des dépotoirs, dont le rôle premier est de stocker et d’acheminer les déchets vers le Centre d’enfouissement de Mare-Chicose. Cinq stations de transfert agissent comme des relais dans ce processus d’élimination des déchets : La Brasserie, Roche-Bois, Poudre-d’Or, La Laura et La Chaumière. Ce processus repose sur le système de collecte assuré par les Conseils de district, les municipalités, autorités des plages et les entreprises privées, lesquels se chargent d’envoyer les déchets vers les stations de transfert. Inter Waste devrait reprendre la gestion des déchets de Poudre-d’Or au début de la semaine prochaine. Le ministre de l’Environnement Raj Dayal est resté injoignable pour une réaction au sujet du Ruling de l’IRP.