« Aujourd’hui c’est un nouveau départ ». C’est ainsi que le leader du MMM Paul Bérenger a qualifié la « rencontre sociale » entre les membres dirigeants de son parti et ceux du PTr au Hennessy Park Hôtel. Une rencontre des plus cordiales entres les deux nouveaux partenaires qui se regardaient, il y a peu, en chien de faïence. Mais avec la nouvelle alliance rouge-mauve c’est déjà l’ « esprit d’équipe » qui régnait.  D’où le message du leader du PTr Navin Ramgoolam, qui plaide, comme  son «camarade» Paul Bérenger, pour « mettre les différences de côtés ». L’objectif étant de  faire avancer le pays, disent-ils. Quelques absences dont plusieurs ministres ne sont pas passées inaperçus.
Le but de cette rencontre au Hennessy Park Hôtel : socialiser des adversaires d’hier et les transformer en partenaires. Et les membres dirigeants des deux partis en ont fait un devoir. Ils veulent, comme l’a indiqué le leader du MMM, « développer un esprit d’équipe dans le respect mutuel ». Paul Bérenger ne le cache pas « nous avons des différences ». Il concède également « des différences y compris dans notre manière de fonctionner ». D’où son appel pour « bizin ena bocou patience les uns envers les autres ». Ce parce que les tiraillements existent en politique. Et si Navin Ramgoolam et lui-même ont pris l’engagement pour faire de cette alliance une réussite, l’engagement de tout un chacun est aussi nécessaire, dit-il, faisant ressortir qu’avec le nouveau départ engagé, « les  mots déplacés que les uns ont pu avoir envers les autres, doivent être relégués au passé ».
Travailler pour l’avenir du pays
Si une structure permanente a été mis en place pour veiller à la bonne marche de l’alliance PTr-MMM, l’objectif de la nouvelle équipe est de travailler pour l’avenir du pays dont elle veut faire un exemple, comme celle de reconquérir la souveraineté de Maurice sur les Chagos et Tromelin.

Comme le leader du MMM, Navin Ramgoolam  a parlé des différences d’opinions qui peuvent exister entre le MMM et son parti. « Mais nous sommes en train de régler cela » dit-il ne manquant pas de souligner sa fierté que « deux plus grands partis, deux partis sociaux démocrates, qui font partis de l’International Society, unissent leur force ». Le chef du gouvernement plaide ainsi pour que les membres du PTr et ceux du MMM « mettent leur en énergie et leur tête ensemble pour garantir l’unité du pays et s’assurer d’un gouvernement fort et stable ». C’est ensemble dans l’unité que nous pourrons rassembler toutes les compétences de notre société » dit-il. Navin Ramgoolam souligne qu’avec Paul Bérenger, il a pris un engagement qui fera avancer le pays.
Ainsi, outre le Permanent monitoring committee qui assurera de la bonne marche de l’alliance, « en dehors de cela , Paul Bérenger et moi, avec la maturité que nous avons acquis, sommes sûrs que cette alliance sera une réussite » a dit le leader du PTr.
Ce que les autres membres dirigeants présents n’ont pas manqué de souligner également. Dans cette optique la rencontre au Hennessy Park Hotel a été un dégel des relations entre les dirigeants mauves et ceux des rouges.
Des absences de marque
Les invités de Navin Ramgoolam et Paul Bérenger présents pour ce «get together » étaient à parité, soit 11-11 de chaque côté. Rama Sithanen, le seul qui n’appartient à aucun des deux partis, était bien en vue de même que  Jayen Cuttaree, pressenti pour être le premier vice-président de la deuxième République. Les 22 autres députés présents auront-ils des rôles importants au sein de l’alliance ? L’avenir nous le dira. En tout cas  de nombreux ministres actuels comme le vice premier ministre Rashid Beebeejaun, Jeetah, Aimée, Bunwaree, Choonee, Seetaram, Martin, Dayal, Moutia, Sayed Hossen, Sik Yuen et Pillay  n’étaient pas présents. D’autres absents dits de marques ont aussi été notés de part et d’autres. Mais il n’y a pas eu d’explication à ce sujet.
Étaient donc présents pour les mauves, Paul Bérenger, Alan Ganoo, Atma Bumma, Rajesh Bhagwan, Ajay Gunness, Veda Balamoody, Pradeep Jeeha, Arianne Navarre-Marie, Steve Obeegadoo, Madan Dulloo, et Reza Uteem et, chez les rouges, Navin Ramgoolam, Nita Deerpalsing, Kalyanee Jhugoo, Patrick Assirvaden, Satish Faugoo, Sheila Bappoo, Devanand Rittoo, Deva Veerasawmy, Anil Baichoo, Arvin Boolell, Lormus Bundhoo, et Abu Kasennally.