Les analyses du Chief Strategy Officer de la Mauritius Commercial Bank, Gilbert Gnany, en particulier par le biais du MCB Focus, sont suivies avec beaucoup d’intérêt par les décideurs politiques, économiques et ceux qui suivent de près l’évolution économique locale, régionale et internationale. Dans le sillage d’émission d’obligations subordonnées à taux flottant par la MCB, nous lui avons demandé d’éclairer davantage nos lecteurs sur ce nouvel outil disponible sur le marché boursier et avons profité pour passer en revue la situation économique de Maurice. Gilbert Gnany, qui par ailleurs est également président de Statistics Mauritius, constate que le potentiel de croissance économique du pays sur le long terme est désormais beaucoup plus bas que notre objectif de 6 % et se situe maintenant autour de 4,5 %. Ce qui, selon lui, demeure une source d’inquiétudes pour ce qui est de la réalisation de nos ambitions socio-économiques. Il tire la sonnette d’alarme sur la montée du chômage et la baisse de l’épargne. « La tendance de l’épargne reste une source de préoccupation majeure de par son impact potentiel sur les investissements futurs et la croissance du pays », soutient-il.