Gilbert Rousset a écrit une page dans l’histoire des courses au Champ de Mars en devenant le premier entraîneur à ramener 700 victoires sur le plus vieil hippodrome de l’hémisphère sud. L’homme discret de nature, a néanmoins affiché un large sourire quand il a été accueillir Millenimesta. Ce n’est pas tous les jours qu’on accroche autant de réussites, en attendant d’atteindre le chiffre 800.
L’aventure débuta en mai 1987 quand avec un certain Magistrate alors qu’il était entraîneur au sein de l’écurie Jean-Hugues Maigrot, une saison qui fut couronnée de succès, avec un titre d’écurie championne et aussi celui d’entraîneur. Comme baptême du feu, il n’y a avait pas meilleur départ vu que la Duchesse et le Barbé firent aussi partie des trophées.
« Le premier titre est toujours un grand moment. On peut dire qu’il a été le meilleur moment de ma carrière, mais tout titre a connu son lot de joie. Je dirai que j’ai connu de nombreuses bonnes saisons. »
Ainsi, pendant plus de 25 ans, Gilbert Rousset a été au four et au moulin en compagnie de l’inséparable Soodesh Seesurrun qui a pris du galon au fur et à mesure qu’avançaient les saisons. Ce dernier occupe depuis quelque temps déjà le poste d’assistant entraîneur.
Mais pour avoir eu le succès qu’il a connu, Gilbert Rousset a pu s’appuyer sur des membres qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour investir dans l’acquisition de nouvelles unités.
Que le temps passe vite! En 2011, on se souvient que Gilbert Rousset avait sellé son 500e gagnant et, deux saisons après, c’était déjà son 600e. Au début de la présente saison, à la quatrième journée, il parvenait à battre le record alors détenu par feu J. Serge Henry avec 673 victoires. Dès lors, on disait que chaque journée pouvait lui permettre d’améliorer son score et il a placé la barre à 700 maintenant en attendant de pousser encore plus loin son record.
Parmi les plus grands chevaux qu’il lui a été donné l’occasion d’entraîner figure en tête de liste Disa Leader. Il faudrait aussi mentionner Mr Brock, Captain’s Knock, Greenkeeper, sans oublier les Bona Fide, Intercontinental et d’autres encore comme Villiers, Short Corner et Albert Mooney pour ne citer qu’eux.
«Je me donne encore deux ou trois saisons»
Gilbert Rousset c’est aussi 19 victoires classiques et cinq titres de champion. La Duchesse vient en tête de liste avec sept réalisations (Great Gusto-1987), (Mr Speaker-1988), (Worshipful Day-1991), (Electric Air -1994), (Facet’s Magic-2000), (Disa Leader-2010) et (Solo Traveller-2013).
Le Barbé en quatre occasions avec Great Gusto (1987), Bona-Fide (1991), Facet’s Magic (2000) et Disa Leader (2011).
Quatre Maiden Cup figurent aussi à son palmarès avec To The Line (2006), Mr Brock (2008), Captain’s Knock (2010), Intercontinental (2013).
La Coupe d’or, il l’a remportée en quatre occasions également grâce à Expertise (1987), Captain’s Knock (2009), Disa Leader (2010), Green Keeper (2011).
Les semi-classiques et courses de Groupe sont presque une vingtaine alors que Gilbert Rousset a été sacré champion en 1987, 2009, 2010, 2011 et 2013.
Il faudrait encore une fois rappeler que plusieurs records de distance sont toujours  la propriété de chevaux entraînés par Gilbert Rousset. Green Keeper (1400m-1 :22 :21), Disa Leader (1600m-1 :34 :46), Disa Leader (1650m-1 :39 :78), Intercontinental (2100m-2 :08 :00) et Intercontinental (2400m-2 :26 :85)
Quand Turf Magazine a été à sa rencontre, on pouvait ressentir qu’il était fier, très fier même de ce qu’il venait d’accomplir.
« C’est un achievement d’atteindre la barre de 700 victoires, c’est un chiffre symbolique. Maintenant, attendons la 800e…», devait-il déclarer avec son humour habituel avant d’ajouter: «Je me donne encore deux ou trois saisons avant de raccrocher».
Si Gilbert Rousset atteint le chiffre de 800, on est en droit de se demander combien d’années faudra-t-il encore pour faire mieux. On est en droit de penser que son record ne sera pas battu de sitôt car les entraîneurs qui pourraient toujours être en lice après qu’il eut raccroché sont loin derrière et certains sont aussi prêts à passer la main.  
Alors, le nom de Gilbert Rousset restera en haut de l’affiche pour de nombreuses saisons encore.