On annonçait la dernière épreuve classique du calendrier comme décisive dans la course au titre, car elle récompensait le vainqueur d’un prix de Rs 720 000. Les deux représentants de Gilbert Rousset, Everest et Albert Mooney, se sont contentés finalement des podiums derrière One Cool Dude, le meilleur du jour, mais cela aura suffi à placer leur entraîneur, victorieux plus tôt avec New Star et avec Blue Berry dans la septième course, dans le fauteuil de leader avec une avance de Rs 117 000 sur Gujadhur.
Si l’entraînement Gujadhur occupait la tête du classement depuis un bout de temps, une éventuelle victoire de cette dernière dans la Coupe d’Or où il avait deux partants de choix aurait certainement scellé le championnat. Si Gilbert Rousset comptait Rs 438 000 de retard sur le meneur au début de la journée — cet écart avait même augmenté de Rs 50 000 à l’issue des deux premières épreuves —, il a graduellement comblé son retard dans les troisième et quatrième courses avec la victoire de New Star et la deuxième place de The Real Hero avant de prendre l’avantage à l’issue de l’épreuve principale qui vit ses deux poulains compléter le podium derrière One Cool Dude. Un résultat réconfortant dans l’entourage de cet établissement. «Je suis très satisfait de la performance de nos deux représentants. Albert Mooney a bien couru. S’il n’avait pas été confronté à des ennuis de santé, il aurait réalisé une meilleure course. À la fin il a ressenti une douleur à ses boulets, car la piste devient dure en cette fin de saison. Quant à Everest, il était désavantagé par rapport à la plupart de ses adversaires du jour vu que l’épreuve était disputée à poids d’âge. Avec 58kg sur le dos, on peut dire qu’il a fait une course plus qu’honorable mais il a été battu par un meilleur cheval. Cela fait partie des courses et il faut l’accepter en toute sportivité», nous a déclaré Soodesh Seesurun.
Sur cette prestation, on est en droit de s’attendre à ce que ce gris, qui n’avait été qu’un simple figurant dans le Ruban Bleu où il montra ses limites au niveau de sa tenue, soit encore plus utile à son entourage la saison prochaine sur les parcours appropriés. A une question de savoir s’il a une idée sur l’éventuelle participation d’Everest dans les deux classiques disputées sur 1600m la saison prochaine, l’assistant entraîneur dira : « Pour l’heure il est difficile de vous répondre, car nous avons accueilli d’autres nouveaux de bonne valeur. Tout dépendra de leur adaptation et comment ils vont se comporter sur notre turf. Le choix se fera par rapport à leur évolution. Everest est à sa première saison chez nous. On l’a castré cette année. On lui a accordé tout le temps nécessaire pour qu’il trouve ses marques et je pense qu’il va mieux s’acclimater. C’est sûr que l’année prochaine il sera un meilleur compétiteur, car je sais désormais comment l’entraîner. C’est un cheval qui n’a pas besoin de travail et je pense que son parcours de prédilection se situe entre les 1500m et les 1600m».
Alors que la plupart des établissements luttent pour bien terminer la saison, Gilbert Rousset semble avoir déjà pris quelques longueurs d’avance en ce qui concerne le prochain exercice. Il a déjà accueilli sept nouvelles unités, toutes des 4-ans, du contingent du 29 août dernier. Du lot, Night In Seattle et Scotsnog sont les mieux placés à l’échelle des valeurs et ils seront certainement les premiers à essayer de se hisser chez l’élite. Vu leur forme actuelle, on s’attendait à les voir en compétition avant la fin de la saison, mais leur entourage en a décidé autrement. «Nous avons déjà pris nos précautions en procédant à l’acquisition de sept nouveaux qui seront rejoints par six autres durant la trêve. Leur préparation se passe très bien. Cependant, nous avons pris la décision de ne pas les faire courir cette saison. Nous leur accorderons tout le temps nécessaire afin de ne pas brûler les étapes», nous a indiqué Soodesh Seesurun.
Ce sont New Star et Blue Berry qui ont fait briller les couleurs de l’écurie Rousset samedi dernier. Si ses deux dernières victoires avaient été acquises sur 1600m, il est un fait que New Star est encore plus performant sur des parcours allongés. Cependant, vu les modifications apportées au calendrier ces derniers temps faute d’un nombre minimum de partants, son entourage a été contraint de l’aligner sur le parcours du jour afin qu’il ne subisse pas le même sort que Cherish The Charm, contraint de rester à l’écurie en l’absence d’une distance appropriée pour lui. « New Star doit démarrer de loin. Il a été bloqué au dernier tournant, mais il a été chanceux de bénéficier d’un passage à l’intérieur dans la ligne droite. Malgré cela, il a bien accéléré. C’est un cheval qui demande plus de distance. Je pense que les 1850m ou les 2000m sont plus conformes à ses réelles aptitudes, mais on a été forcé de l’aligner une fois de plus sur 1600m vu qu’il n’y avait pas d’autre course pour lui. L’annulation de certaines épreuves commence à devenir un vrai problème au Champ de Mars. On ne peut pas blâmer le MTC qui fait tout son possible afin de pouvoir assurer l’organisation de huit courses par journée. Malheureusement, la population de chevaux au Champ de Mars est vieillissante. Il y a un manque flagrant d’effectifs actuellement chez nous vu le nombre restreint de nouvelles acquisitions. Les propriétaires doivent acheter des chevaux, mais le climat et les conditions n’étaient pas favorables à de gros investissements ces derniers temps».
Si son écurie occupe la tête du classement actuellement avec 47 victoires, soit 13 de mieux que Gujadhur, Soodesh Seesurun ne veut pas mettre la charrue devant les boeufs, et fidèle à son habitude, il préfère attendre l’épreuve de clôture de la dernière journée pour parler de titre. Son ascension au tableau peut déjà être considérée comme un exploit, car son établissement n’a pas remporté la moindre classique cette année, alors que tous les entraîneurs s’accordent à dire que le championnat se joue sur les classiques. Une performance attribuée au travail d’équipe et au soutien des membres qui ont investi dans de bons coursiers. Souhaitons que ça dure !