Copieusement chahuté depuis le début de la saison, Derreck David est enfin parvenu à débloquer son compteur grâce à un pillar to post réalisé avec Cherish The Charm dans The Dr J. Edouard Brunel Cup. Le jockey champion 2015 met ainsi fin à une série de 15 montes infructueuses puisqu’il avait accumulé sept deuxièmes places et une troisième place avant la délivrance samedi dernier. Le 4e acte s’est cependant conclu sur une note amère pour la cravache de l’entraînement Rousset puisqu’elle a écopé de deux semaines de suspension pour careless riding sur Smitten dans l’épreuve de clôture.
« It’s been a very good meeting. We’ve had a winner with a couple of seconds and I’m happy the way our horses are performing. It’s the most important part. We’ve got to keep knocking at the door and we’ll start winning », nous a déclaré un Derreck David tout décontracté à l’issue de la journée. S’il est vrai qu’il se faisait de plus en plus haranguer par la foule pour son manque cruel de réussite, le principal intéressé n’en faisait pas grand cas. « I must admit I was fine all the time I was not winning. There was nothing bad at all with my situation. I find it very entertaining when people tell me to go home. You know, I’m a big fan of soccer and when Alexis Sanchez is not playing well or does not score goals, people keep on saying : Sell him ! sell him ! Get rid of him ! It’s part of the game really. I’d probably have done the same thing if I were them but I’ve got my first winner under the belt now and that’s the most important thing ».
Dans nos colonnes l’année dernière , Derreck David faisait déjà mention de l’admiration qu’il portait à Cherish The Charm et force est de constater que ce dernier le lui a bien rendu en l’aidant à vaincre le signe indien. Le fils de Badger’s Drift, forcé de rester à l’écurie la semaine dernière après que sa course eut été annulée, en a aussi profité pour démarrer sa campagne 2016 sur les chapeaux de roues. « As I said last year, Cherish The Charm is an upcoming horse and I’m expecting big things from him. With his bad draw, I had to go and secure the lead. Whenever he is drawn better, I’ll try and sit him second or third to teach him to race differently and run to the finish. He’s still young and racing flat out. But he’s a bit immature and if we want to go 2400m with him, we’ll have to teach him to settle a bit », nous a rappelé notre interlocuteur, qui n’avait pas fait mystère de son désir de piloter ce coursier dans le Maiden cette année. Reste qu’il aura à cravacher dur s’il veut faire partie du Ruban Bleu en septembre prochain.
« I don’t know what the jockeys were doing.. »
Si le terrain mou n’a pas déplu à Cherish The Charm, il a, en revanche, beaucoup incommodé Everest dans l’épreuve principale. « Everest didn’t like the going. I felt like his legs were getting stuck. He was on a rest since December and we had him running twice in a couple of weeks. I think it was a bit too much and we’ll give him some rest. But it was a very good ride from Noël. He’s very experienced so well done to him. He knew Everest would overrace if he came to sit on half a length. Had it been anybody else, I think they would have tucked in behind me but because of his experience, he kept me galloping all the way ».
Après des débuts remarqués, Melson se présentait comme une chance de premier ordre samedi dernier, mais il dut à nouveau se contenter de la deuxième marche du podium, incapable de prendre le meilleur de Tembot au finish. N’était-ce l’effort prématuré de sa monture en descente pour se rapprocher du pas, Derreck David reste convaincu que Melson l’aurait emporté. « I don’t know what the jockeys were doing on the second, third and fourth horses during the trip in that race. They let Tembot go up the hill to the front on its own », nous a lâché le cavalier sud-africain, encore visiblement agacé du déroulement de cette épreuve.
Battu de peu il y a quinze jours, Parado a été une grosse déception et son jockey estime qu’il a peut-être besoin de plus de temps pour récupérer. « I think we have to give him a break. It seems he likes to run fresh so we’ll put him aside a little bit ». Si Blue Berry a été l’auteur d’une bonne entrée en matière (deuxième derrière Roventas), Smitten n’a, pour sa part, pas été en mesure de bien défendre ses chances dans l’épreuve de clôture puisque sa selle s’était déplacée peu après le départ et son cavalier n’a pu l’accompagner correctement dans l’emballage final. Les explications de Derreck David n’ont cependant pas convaincu les commissaires de courses, qui lui ont infligé deux semaines de suspension pour careless riding.