Deuxième journée et deuxième victoire qui tombe dans l’escarcelle de Brandon Lerena. Alors qu’on attendait le Sud-Africain notamment sur Charles Lytton, The Deacon voire No Resistance, c’est sur l’outsider Gharbee (Rs 1100 chez certains bookies à la fermeture des paris) dans The Radio One Staff Welfare Trophy qu’il s’est signalé pour maintenir sa winning trend.
Gharbee vainqueur sur le sprint, voilà une éventualité que beaucoup de turfistes n’avaient pas considérée. S’il est vrai que l’alezan était déclassé dans cette épreuve de Benchmark 51, force est de constater qu’il s’était surtout illustré sur 1500m et plus long au Champ de Mars, mais Brandon Lerena nous a confirmé que c’est au courage que son cheval est allé chercher son 7e succès sur notre turf.
« To be honest, I expect every one of my rides to win », nous a-t-il lâché d’emblée. « On paper, 1365m maybe looked a bit sharp but there was good pace in the race and Gharbee showed resolution. At first, I was a bit concerned because he was not helping me at all but in the end he saved enough energy and showed a lot of character in the straight », a-t-il poursuivi.
Avec une première ligne, Max Rapax, la doublure de l’écurie, semblait en meilleure posture dans cette course mais notre interlocuteur nous a confirmé que c’était le choix de l’état-major de l’entraînement Rousset que de le voir en selle sur Gharbee. « It’s a bit early in the season for me to really have a pick on the horses I ride. Gharbee had done so good last year so probably the stable thought he was the preferential one in the race. He’s never run a bad race so I guess you could say he was an outside chance today given the short trip ».
Sa meilleure chance de la journée, Charles Lytton, a dû se contenter du runner-up spot derrière Blow Me Away, une épreuve principale quelque peu chamboulée il faut le dire par le départ manqué du poulain de Rameshwar Gujadhur et qui a vu Charles Lytton en meneur du peloton sur la partie initiale. « Blow Me Away was handicapped to win. Charles Lytton ran an incredible race considering he was carrying 6.5 kgs more than the winner. He ran a courageous race », nous a déclaré avec assurance Brandon Lerena.
Blow Me Away was handicapped to win
Les 13 kg pris par Charles Lytton depuis sa dernière sortie compétitive en 2016 auraient-ils eu une incidence sur le résultat de la course principale samedi dernier ? « In the past, he’s taken a couple of runs to find his peak weight but he just showed his guts today. He was willing to give his best but again 6.5 kgs is a big difference, anywhere in the world. I wasn’t at all expecting to be in front but it probably worked out better for him since he was able to control the pace. I never thought I’d be in front since there were quicker horses than me », s’est toutefois lamenté le jockey.
Et quid de The Deacon, qui s’était attiré de nombreux partisans ? « The Deacon was in the barrier way too early and he went to sleep. He’s always been sluggish at the start and the trainer told me to make sure I warmed him up which I did but it was useless since he was in the gates for too long and even my interest inside the barrier made no difference ».
Interrogé sur le fait qu’il avait choisi le mauvais cheval dans cette épreuve (ndlr : c’est la doublure Canadian Dollar qui l’a emporté), Brandon Lerena nous a avoué que son choix aurait peut-être était différent s’il avait pu piloter The Deacon à l’entraînement, mais son emploi du temps chargé depuis son arrivée chez nous ne lui avait pas permis de le faire.
L’alezan Aspara est à créditer de bons débuts et sera plus à son affaire sur une distance rallongée, mais le Sud-Africain a été plus critique à l’égard de No Resistance. « He ran a good race, got an easy lead but just couldn’t finish it off. He’s probably a bit of a morning glory ».
Avec un bilan de deux victoires en deux journées, y avait-il la possibilité de faire mieux ? « It’s probably just hearsay », nous a déclaré sur un ton direct notre interlocuteur. « Onwards and upwards, that’s the only way I look at it ».