Après des débuts plutôt timorés, l’association David-Rousset semble avoir pris son envol puisqu’elle a engrangé 12 victoires lors des sept dernières journées grâce notamment à un Derreck David gonflé à bloc. Alors qu’il possédait plusieurs belles cartouches pour ce 14e acte, c’est par l’entremise de Pont D’Avignon que le cavalier sud-africain est parvenu à maintenir sa belle série samedi dernier.
S’il est vrai que le nom de Bandido Caballero était le plus sollicité pour cette échéance, il n’en demeure pas moins que Pont D’Avignon avait aussi son mot à dire, lui qui restait sur une belle victoire le 13 juin dernier. Nanti de la corde, l’élève de Gilbert Rousset a suivi tranquillement en milieu de peloton avant de faire valoir sa bonne pointe de vitesse finale dans la ligne d’arrivée, et ce malgré le retour en bolide du favori. Une victoire qui n’a pas surpris outre mesure Derreck David que nous avons rencontré à sa sortie de la jockey’s room samedi dernier.
« Pont D’Avignon is a nice horse and he showed his ability today. It was an expected win for me really as I could not see him getting beaten. I’m so happy that he came through and won. He’s a big maturing horse and he’ll only get better and stronger as the season goes along », nous a-t-il soutenu. La satisfaction pouvait également se lire sur le visage de son entraîneur à l’issue de la course. « On croyait beaucoup en ce cheval et il a confirmé sa récente victoire. Comme je l’avais dit auparavant, il n’était pas 100% prêt après les petits problèmes qu’il a connus mais il nous avait montré qu’il avait beaucoup progressé sur cette course. On lui accordait une excellente chance et il ne nous a pas déçus ».
 « Everest will be a main contender in the Maiden »
Max Rapax, le favori de la septième course, est lui tombé face à un Dunraven complètement métamorphosé sous la selle de Rye Joorawon. Même si sa monture a dû courber l’échine, Derreck David n’a rien à lui reprocher puisqu’elle partait avec un désavantage certain face à l’éventuel vainqueur. « 62 kgs was too much for Max Rapax. You’ve got to bear in mind that the other horse was carrying only 55 kgs over 1850m and it makes for a lot of lengths on that distance. I’m very happy the way he ran second to Dunraven as the third horse of the race was four lengths behind us ». Gharbee a fait ce qu’il a pu face à l’ogre Elite Class. « This horse is about four divisions lower than where he should be running so it was a big performance from Gharbee. He’s running with complete ease and I’m very happy with his run ». Notre interlocuteur nous confia aussi qu’il s’était blessé au pied sur ce coursier à l’ouverture des boîtes mais que ce n’était rien de grave.
Lietuva est un autre coursier qui était très chuchoté du côté de Gilbert Rousset. Bien qu’il ne fut pas impliqué dans les incidents qui virent la rétrogradation de son compagnon d’écurie Colour Of Courage, ce sujet de Lithuanian ne peut être jugé sur cet échec vu qu’il s’est blessé au départ. « When I came out of the pens, Lietuva came across too fast and cut open both of his front feet. He’s injured himself. He never really got up to the road and he was declining from then on. It’s completely understandable as he was sore in the race ».
Et quid de la grosse performance réalisée par Everest dans l’épreuve principale ? « I really thought Everest was going to win it. He’s turned the corner since the Duchess and today he showed me his real worth. He’s certainly going to be a main contender in the Maiden, » nous a déclaré plein d’assurance le cavalier sud-africain. Quant à Smitten, il n’a jamais pu défendre correctement ses chances dans l’épreuve de clôture après un incident en montée avec Craftsman. « Smitten was sitting in the gates but he started pulling. Once he got bumped at the 1250m, I no longer had any control over him and he just started to run away with me. He faded badly but I would not put a line on him because I feel he will win a race. It’s just a race to forget ».