Le week-end aurait du être festif dans le yard de Gilbert Rousset après le nouveau triplé de Derreck David, qui permit au Sud-Africain de creuser l’écart en haut du tableau et à son entraîneur de refaire une partie de son retard sur Ramapatee Gujadhur, mais la température baissa de plusieurs degrés à l’annonce de la perte de Polar Royale, qui succomba des suites d’une colique tôt dimanche matin, deux jours après la fin tragique de Hunting Horn.
Le mauvais sort avait frappé une première fois vendredi matin lorsque Hunting Horn, nouvelle unité, qui avait débarqué chez nous le 1e février 2015, mais qui avait été contraint d’observer un long repos après avoir contracté des ennuis au pied, fut atteint d’une crise cardiaque alors qu’il se préparait activement en vue de ses prochains débuts. A l’occasion, il effectuait un galop en compagnie de Colour Of Courage et il était piloté par Derreck David. Hunting Horn vacilla à la fin de son travail aux abords du poteau des 2400m, s’affaissant lourdement et entraînant le Sud-Africain dans sa chute. Ce dernier subit une entaille au niveau de sa cheville gauche, qui nécessita deux points de suture à la clinique, et fit des inquiets dans les rangs de ses partisans. David obtint le feu vert de son médecin le lendemain afin de pouvoir chausser les étriers à l’occasion de cette vingt-cinquième journée où il possédait quelques montes intéressantes.
Troisième quelques semaines plus tôt sur 1500m, New Star se réhabilita dans the Concorde Travel-Red Ribbon Trophy qui regroupait les coursiers de la C6/7 sur 1600m. «La dernière fois, il montait de classe et avait été contraint d’attaquer en épaisseur», a déclaré Soodesh Seesurun pour expliquer sa défaite avant d’ajouter, «C’est un cheval qui possède de la tenue et les 100m additionnels étaient à son avantage. Il se présentait aujourd’hui dans de meilleures dispositions et s’est montré à la hauteur de nos attentes». L’allure régulière imprimée par Spin A Coin mit à l’épreuve la tenue de ses adversaires, mais fit le jeu de New Star, qui avait déjà brillé sur 1850m. Profitant du fait que le meneur souffla au bas de la descente, Derreck David déboîta New Star qui commença sa progression, mais il fut forcé d’évoluer en épaisseur dans le virage. Urbi Et Orbi tenta de prendre de vitesse ses adversaires au démarrage, mais New Star s’amena en force au milieu de la piste et bien que penchant sur sa droite lorsque son cavalier changea sa cravache de main, il refit tout son retard sur la monture de Bardottier pour forcer la différence sur la fin.
Si New Star redescendait de catégorie, en revanche, Max Rapax était aligné dans une valeur nettement supérieure par rapport à sa dernière sortie où il s’était imposé assez facilement. Tout comme l’alezan, ce fils de Go Deputy sortit un coup de reins dévastateur dans la ligne d’arrivée pour dominer ses sujets. «Max Rapax montait de deux classes. C’était un défi que je m’étais lancé, car j’étais certain qu’il avait les qualités nécessaires pour briller à ce niveau. J’estime que ce cheval n’a pas encore atteint son peak. Je dirais qu’il est à 80% de ses moyens. Il lui reste encore une marge de progression et il devrait encore monter à l’échelle des valeurs», nous a confié l’assistant-entraîneur de Gilbert Rousset.
Si les deux premiers succès étaient attendus de tous, en revanche, celui de Recall To Life constituait une petite surprise. «Recall To Life avait collectionné les accessits cette saison, mais c’est le genre de cheval auquel il manquait toujours un petit «plus» pour franchir le but en vainqueur. Il s’était montré très décevant à sa dernière course, d’où la décision de lui accorder un break de cinq semaines. On l’avait maintenu sur sa fraîcheur et il n’avait pas été soumis à beaucoup de galops. J’avais demandé à Derreck de le drop à l’arrière, car il se montrait un peu trop keen lorsqu’il évoluait dans une position avancée. Il a fait ce qu’on attendait de lui et il a sorti une belle accélération pour renouer avec le succès», dira notre interlocuteur.
A neuf journées régulières de la fin de la saison, l’écart entre Gilbert Rousset et le meneur au classement, Ramapatee Gujadhur, est désormais de Rs 635 000 — il était de Rs 965 000 avant le vingt-cinquième acte. L’entraîneur avait planifié d’aligner Polar Royale dans la dernière classique du calendrier, mais il devra revoir ses plans s’il veut remporter un nouveau titre. «Polar Royale a eu une colique durant la journée de samedi. Son cas s’est empiré dans l’après-midi, mais il avait l’air d’aller mieux durant la soirée. On a fait le maximum pour le sauver, mais on l’a perdu à 3h du matin. C’est une grosse perte pour l’écurie. Je pense surtout à ses propriétaires, qui ont eu le malheur de perdre Hunting Horn quelques jours plus tôt. Mais tout cela fait partie du jeu et il nous faut bien l’accepter. Polar Royale était un cheval sain et il nous a donné entière satisfaction. En quelque sorte, il a suivi les traces d’Intercontinental, qui a commencé au bas de l’échelle avant de briller au sein de l’élite. C’est un bon élément que nous avons perdu. Maintenant il nous faut rebondir et revoir nos plans pour la Coupe d’Or. Nous avons d’autres coursiers valables, à l’instar de Everest, Recall To Life ou Albert Mooney pour défendre nos couleurs. Je m’étais fixé pour objectif 45 victoires et Rs 10M en terme de stakes money. On n’est plus qu’à 5 victoires de notre but», a déclaré M. Seesurun.