De sa cinquième ligne, Wieland ne se fit pas prier pour prendre la position tête et corde, alors que Twitter et Amazing Bolt essayèrent en vain d’améliorer leur position à l’extérieur. Toujours plein d’allant et en main jusqu’à l’entrée de la ligne droite fi nale, Wieland repartit de plus belle lorsque son cavalier le sollicita pour l’ultime effort.
« During the week, I was very confi dent as he gave me the impression that he was really back to his best. I haven’t seen him like this for a very long time. Once he got the lead quite easily, I knew he would make it. Even when Twitter came on my outside, he was travelling like a winner. In the straight when I pressed the button, it was race over. If you look at his form, he has run out of the placings only once since he is in Mauritius. He has been a very good performer for our stable. He was not an expensive buy and he is paying it back a hundred thousand times. All credit to him for maintaining such a form », a déclaré Geroudis.
De son côté, l’entraîneur Gilbert Rousset ne devait lui aussi pas tarir d’éloges sur son protégé. « C’est un petit cheval courageux, extraordinaire, facile à entraîner. Il m’impressionne par son aptitude à assimiler.
Johnny le connaît à cent pour cent. Vous savez, tous les petits réglages qu’il faut y apporter, c’est Johnny qui le fait. C’est vraiment une belle victoire.»
La victoire aurait éventuellement pu se jouer plus tôt si Smitten n’était pas tombé sur un grand Shakleton dans la deuxième course. Geroudis fi t pourtant le plus dur en début de course lorsqu’il surmonta le handicap de son 10e couloir. Bien placé Wieland sauve la journée deuxième position, le Sud-Africain sollicita franchement sa monture à l’entame du dernier virage. Smitten fit tout le temps la meilleure impression avant de céder du terrain dans les derniers vingt mètres de la course, au profi t de la monture de Derreck David.
« Smitten was unlucky. I thought he would have made it today but he didn’t. He stopped so close to the post. »
Outre Smitten, Ghost Dog fut l’autre favori à mordre la poussière dans la sixième course. Pourtant bien placé en deuxième position durant tout le parcours, dans le sillage d’Esteco, le cheval du couple Valayden prendra la troisième place à plus d’une longueur du gagnant, Esteco. « We got beaten fair and square. Esteco got back his superb south african form and was unstoppable. »
Deux Fabuleax et Red Lotus y allèrent au courage dans les première et cinquième épreuves. Cependant, ils se fi rent tous deux reprendre in extremis dans les derniers mètres de la course pour terminer à la deuxième place.
Quant à Siegfried, il connut hélas ! le déshonneur d’une septième place dans l’épreuve de clôture. D’autant qu’après une course malchanceuse en C6, ce fils de Dynasty venait tenter sa chance à un niveau inférieur. Son jockey se contenta de dire que c’est un cheval « inconsistant », tout en hochant les épaules.
Que dire de Up Company ? Justement que Geroudis ne lui réussit visiblement pas. Il ne fut d’aucun danger dans la ligne droite fi nale, terminant septième dans la cinquième course. « Up Company was again disappointing with me. »Quant à Polar Royale, force est de constater que cette course lui fera certainement du bien. Il devrait dès lors courir