Giovanni Hope revient de Paris avec de bonnes nouvelles pour la scène slam. Après sa participation à la Coupe de la Ligue Slam de France, du 14 au 20 mai, il est invité par Slamlakour de la Réunion pour représenter Maurice à un tournoi de slam de l’océan Indien, en décembre.
Il est encore sur un nuage, avec des mots plein la tête. Sa participation à la Coupe de la Ligue Slam de France lui a donné des ailes. Giovanni Hope confie qu’il se trouve dans un état de création. “Ce fut une aventure très enrichissante pour moi. J’ai beaucoup appris de slameurs de talent.”
Durant une semaine à Tours, il a eu l’occasion de perfectionner son écriture grâce à des échanges et des rencontres avec des slameurs de France, mais aussi de Guyane, de Martinique et de La Réunion. Suite à sa sélection sur la Scène Virtuelle, initiée dans le cadre des Dix Mots pour la Francophonie, le seul représentant mauricien à cette compétition a gagné en maturité, même s’il n’a pu traverser la deuxième étape éliminatoire de cette Coupe de la Ligue Slam. “La victoire importe peu. Les rencontres m’ont apporté beaucoup plus.”
Niveau.
Cette compétition lui a permis de mesurer le niveau du slam mauricien face aux autres pays. “J’ai eu de bons retours, mais il y a encore du travail à faire. Nous n’avons pas le même niveau et cela est dû à un manque de pratique et de manifestation autour des mots. Cela résulte aussi de l’absence d’atelier de slam chez nous. Ailleurs, des efforts constants sont entrepris dans ce sens.”
Au-delà du slam, cette rencontre avec plus de 50 slameurs francophones et avec des artistes du milieu du spoken word, comme l’américain Saul Williams, lui a permis d’établir des contacts pour d’autres opportunités sur le territoire français et ailleurs.
Cette première rencontre est porteuse d’espoir pour le slam mauricien, souligne Giovanni. “Marc Smith était aussi présent lors de cette Coupe de la Ligue. Il y a un dynamisme autour du slam qu’il faut implanter ici. Le slam offre plein d’ouvertures. Il faut que Maurice se structure pour bénéficier de cela.”
Slam Lakour.
Outre la découverte de la scène du slam français, Giovanni a aussi eu l’occasion de rencontrer l’équipe de Slamlakour (La Réunion), notamment Aska. Alors que les relations avec cette association réunionnaise étaient assez froides, suite aux frasques de Stefan H2k, la situation s’est décantée après une explication franche des deux côtés. “J’étais à La Réunion, il y a deux semaines, et nous avons pu en parler longuement. Nous avons mis les choses à plat. Nous repartons sur de nouvelles bases dans l’intérêt du slam. Nous avons renoué les liens entre Maurice et La Réunion. Il fallait effacer ce malentendu.”
Giovanni Hope a été invité pour représenter Maurice lors de la prochaine édition d’un événement baptisé “Le son des peuples”, qui se tiendra du 5 au 10 décembre à La Réunion. Plusieurs pays seront présents à cette manifestation autour des mots : l’Australie, les Comores, Madagascar, le Swaziland, l’Afrique du Sud, Singapour…