Le président de la République était l’invité la semaine dernière du Global Ayurveda Festival organisé au Kerala en Inde. À cette occasion, Kailash Purryag a vanté les vertus de la médecine ayurvédique.
« L’ayurveda se présente comme un traitement médical alternatif », a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’inauguration du festival le 20 février dernier.
Kailash Purryag a expliqué que l’ayurveda est pratiquée en Inde depuis plus de 5 000 ans et a émergé comme un traitement médical alternatif. Elle est appelés à coexister avec la médecine moderne, dit-il.
Kailash Purryag a présenté le Kerala comme le berceau de l’ayurveda. « Si le Kerala a réalisé des indices de développement sanitaire comparables à ceux des pays les plus avancés du monde, c’est grâce à l’ayurveda qui a joué un rôle important dans le pourvoi de tels bénéfices sanitaires ».
« Ayurveda is deeply rooted in the social and cultural milieu of the people of Kerala. There are reasons to believe that some indigenous system of healing prevailed in Kerala even before the advent of Ayurvedic systems », a-t-il ajouté.
Les pays occidentaux adoptent graduellement les vertus de l’ayurveda qui est enseignée et pratiquée à travers le monde. En Inde, 90% de la population utilise la médecine ayurvédique.
Le Global Ayurveda Festival (GAF) a duré cinq jours, du 20 au 24 février. Le président de la République est rentré à Maurice samedi et était présent au Ganga Talao à l’occasion de l’ouverture des célébrations en vue du Maha Shivaratree hier après-midi au côté du Premier ministre Navin Ramgoolam.