Intercontinental Trust Ltd, société offrant un large éventail de services financiers et fiduciaires dans le secteur du “global business”, a adopté le logiciel “eFront”. Cette application est dédiée à la gestion des fonds d’investissements alternatifs.
Le logiciel “eFront” a été spécialement développé pour la gestion d’investissements alternatifs. Il permet à l’utilisateur de disposer d’une plateforme capable de gérer à la fois une multiplicité d’actifs, plus précisément les investissements dans le capital des entreprises, le secteur immobilier, l’infrastructure et les fonds. Intercontinental Trust Ltd (ITL) a choisi ce logiciel pour ses opérations d’administration de capital-risque.
« Considéré comme un leader en matière de fournisseur de solutions pour ce qui est de la gestion des Private equity funds, “eFront” nous offre l’opportunité de développer nos activités dans ce segment de services financiers », déclare Yan Ng, directeur exécutif responsable de la gestion des fonds chez ITL. « Nous sommes fiers d’être le premier gestionnaire de fonds à Maurice à adopter la solution “eFront” », ajoute-t-il. Le Chief Operating Officer de “eFront” Asie–Moyen-Orient, Tarek Chouman, a indiqué que d’autres sociétés basées à Maurice emboîteraient le pas à ITL. Le fournisseur de logiciels a réitéré son engagement à proposer des solutions alternatives aux sociétés spécialisées dans la gestion d’actifs.
Fondée en 1999, ITL est responsable de l’administration des actifs de plusieurs sociétés et dont le montant total est de l’ordre de 66 milliards de dollars. « ITL sought to put the administration of all its private equity (PE) funds under one solution, from the maintenance of statutory records to the release of financial statements », annonce la direction dans un communiqué de presse. D’où l’adoption de la solution “eFront”, qui cadre par ailleurs avec sa stratégie d’expansion dans le domaine du capital-investissement en Afrique.
Maurice, souligne ITL, est devenue un centre international reconnu en matière de gestion du capital-investissement, et ce grâce à la mise en place d’un cadre d’affaires attrayant. Maurice offre aux investisseurs et aux sociétés internationales un régime fiscal incitatif doublé d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée. ITL rappelle que le rapport
“Doing Business 2014” de la Banque mondiale place notre pays à la 20e place sur un total de 189 pays, et 1er en Afrique.