Alors que la sélection africaine de tennis de table a rencontré toutes les peines du monde pour le tournoi par équipes de l’ITTF Global Cadet Challenge, en simple, les choses ne se sont pas tellement bien passées non plus. La Mauricienne Jaisina Newaj a connu des hauts et des bas dans cette compétition mondiale, surtout au moment d’aborder le simple dames. Au final, elle s’en sort plutôt bien.
Le simple est autre chose que le tournoi par équipes. D’ailleurs, il n’a pas fallu longtemps à Jaisina Newaj pour se rendre compte de la différence de niveau. « Le niveau est assez élevé, donc on va beaucoup apprendre et progresser grâce à cette compétition », laisse-t-elle entendre. Or, il s’agissait pour l’équipe africaine de se reconcentrer et de redéfinir ses objectifs. « Dès qu’on entre dans la salle, on a envie de jouer, parce que tous les joueurs sont motivés », relate-t-elle.
Mais même si le succès n’était pas franchement au rendez-vous pour le tournoi par équipes, les joueurs se sont remotivés pour la suite. « On était confiants. On était bien préparés mentalement. » Mais surtout, les joueurs ont fait état d’un tournoi par équipes assez dur à gérer. « Sauf que ça nous a servi comme point de repère pour le simple. »
La jeune pongiste concède qu’elle a pris un peu de temps à mettre la machinerie en action. « J’ai été lente à démarrer. Mais après, j’ai tout donné. Et je pense que je peux être satisfaite de tous mes matches », avance-t-elle.
Pour revenir au tournoi individuel, la Mauricienne a connu des hauts et des bas. Engagée dans le groupe 7, avec une Thaïlandaise, une Péruvienne et une Néo-Zélandaise, la Mauricienne avait vraiment fort à faire. Trois défaites en phase de poules et Newaj se retrouvait contrainte à jouer les barrages.
Dans le tableau de classement, les choses ne vont pas mieux. Opposée à la Brésilienne Tathiane Pimentel, elle ne fait pas vraiment le poids, même si elle oppose une belle résistance. 3-0, et le match est plié.
Mais plus tard, elle s’offre une victoire contre la Portoricaine Adriana Diaz. Une victoire qui lui fait beaucoup de bien, même si elle a dû batailler ferme pour la décrocher. Un score de 3-2 a sanctionné ce débat (11-9, 7-11, 1-11, 11-7,11-6). Reste que la défaite allait frapper encore fois. Contre la Néo-Zélandaise Léa Lai Van, elle se fait encore surprendre après une haute lutte. Score final : 3-2 (9-11,2-11,11-9,11-9,11-9).
Quoi qu’il en soit, la jeune pongiste aura appris le haut niveau et aura surtout travaillé avec une équipe formidable. « On est une très bonne équipe, solidaire, avec de très bons coaches. On a tous bien joué. On s’est donnés à fond dans tous nos matches, même si on a perdu. Mais le niveau est assez élevé. Donc, on a appris et on progressera beaucoup grâce à cette compétition », estime-t-elle.