Si le titre de cheval champion 2015 semble acquis pour Kremlin Captain, qui s’est logiquement imposé dans une valeur inférieure après son essai dans la Coupe d’Or deux semaines plus tôt, celui désignant le meilleur entraîneur pour la présente saison demeure ouverte à deux journées de la fin, même si Ramapatee Gujadhur a légèrement creusé l’écart sur son plus proche poursuivant. Ainsi, avec un total de gains s’élevant à Rs 12 523 500, il compte désormais un peu plus d’un demi-million de roupies sur Gilbert Rousset, qui a également tiré son épingle du jeu hier. Vincent Allet s’est signalé en deux occasions, tout comme Patrick Merven, qui a renoué avec le succès après un petit passage à vide. L’épreuve principale est revenue à Jean-Michel Henry grâce à Hillbrow, qui s’est imposé sur le fil devant Reim.
Belle revanche pour Goomany, qui avait échoué de peu une semaine plus tôt sur Greys Inn Control face au même Callow sur Vettel dans l’épreuve phare. The Gloria Fast Food Cup livra une arrivée tout aussi pointue que celle de la Coupe des Présidents, les deux premiers terminant dans la même foulée. La photographie donna raison à Hillbrow, un des poids plume de la course, qui coiffa Reim au poteau. Jean-Michel Henry et sa bande durent toutefois attendre de longues minutes avant de pouvoir célébrer la victoire, car une enquête fut ouverte pour faire la lumière sur un incident dans la ligne droite avant que Rye Joorawon, qui pilotait Desert Sheik, ne logeât une objection contre les deux premiers pour interférence alléguée.
 Durant l’enquête, il fut établi qu’approchant les 150m, Reim pencha sur sa droite quand il fut mis sous pression, avec pour résultat que Desert Sheik eut à changer de ligne afin de pouvoir prolonger son effort. Au même moment, Hillbrow et Silver Bluff penchèrent sur leur droite quand ils furent mis sous pression, avec pour conséquence que Desert Sheik, qui tentait de prendre le passage entre Reim et Silver Bluff, fut repris par son jockey. Joorawon a considéré que sans cet incident son cheval aurait disputé la victoire. Le jockey Noel Callow a soutenu que lorsque son cheval pencha sur sa droite dans un premier temps, il était suffisamment clear et que lorsqu’il pencha sur sa gauche à environ 50m du but, l’influence sur Desert Sheik était minime. Girish Goomany a concédé que son cheval se fatiguait sur la fin, mais qu’il donnait l’impression de going away. Pour lui, Hillbrow n’était aucunement à la base de l’incident impliquant Desert Sheik.
Après avoir revu le film de la dernière ligne droite sous différents angles en la présence des parties concernées, les Racing Stewards arrivèrent à la conclusion que cet incident n’a eu aucune incidence sur le résultat de la course, rejetant ainsi l’objection du jockey Joorawon. Goomany fut sanctionné d’une semaine de suspension et d’une amende de Rs 25 000 pour careless riding. S’il est clair que Goomany est coupable d’avoir gêné Silver Bluff et Desert Sheik à un certain moment, il est tout aussi clair que Reim a une part de responsabilité dans l’interférence subie par la monture de Joorawon, car il a changé de trajectoire sur la fin.
 Kremlin Captain ?remet ça
 The Tiger Tropical Cup n’a pas livré de surprise. La victoire est revenue à Kremlin Captain, qui était en quête de rachat après sa quatrième place acquise dans la Coupe d’Or où il était nettement désavantagé au handicap. Aligné dans un champ moins relevé, il ne laissa pas passer sa chance pour enregistrer sa sixième victoire de la saison en sept tentatives. Cela lui permet d’engranger encore quelques points au classement de cheval de l’année, qui lui est plus que jamais promis. Le train de la course fut assuré par Wieland, qui s’était montré plus véloce que Valere. Le favori évolua à l’extérieur de Chinese Gold et profita du fait que Valere écarta à partir des 400m pour se rapprocher à son intérieur. Wieland plafonna à l’entrée de la ligne droite, laissant à Chinese Gold et Kremlin Captain se livrer un duel. Le représentant de Ricky Maingard fit illusion, mais Callow sortit le grand jeu pour permettre à Kremlin Captain de forcer la différence. Max Rapax prit une honorable troisième place à ce niveau.
Callow tenta le coup tactique avec Strum qui, après avoir gêné le véloce Esteco, qui avait bousculé l’autre cheval rapide de la course, Southern Heights, profita du manque d’initiative de Lividus, qui aurait probablement pu insister un peu plus à la faveur de son bon départ de son meilleur couloir pour s’installer seul en tête. Ghunowa céda aussi facilement la deuxième place à Cinchona qui, en se rabattant à la corde, gêna le gris de Shirish Narang. Une enquête sur la monte de Lividus a été ajournée à mardi matin. Strum imprima un train relativement lent. Flairant le piège, le jockey de Vincent Allet prit l’initiative peu après la rue du Gouvernement. En quelques foulées, il s’amena à la hauteur de Strum. S’ensuivit une belle empoignade entre Holland et Callow. Cinchona se montra plus percutant, tandis que Strum plafonna sur le tard pour se faire remonter par Roventas et Harba pour lesquels le but arriva trop tôt.
 Heureuses retrouvailles de Vincent Allet et Derreck David. Ce dernier avait été appelé à remplacer Darryl Holland — forfait après la sixième course — sur Isipho dans The Mr Fabulous Plate. Arrowhead avait été retiré quelques minutes avant le départ après qu’il eut désarçonné son cavalier alors qu’il s’apprêtait à quitter le paddock — c’est la deuxième fois qu’il le fait. Les mises effectuées sur ce cheval furent donc remboursées, tandis que les gains sur Isipho furent touchés d’une déduction de 15 sous par roupie. On peut dire que c’est la patience de David qui a payé, car si la plupart de ses adversaires s’affairaient à se positionner le plus proche possible du pas, le Sud-Africain choisit de placer sa monture sur les barres à l’arrière-garde. Toutefois, en se rabattant à la corde après une centaine de mètres de course, Isipho gêna Fyrkat, qui buta. Les commissaires enquêteront sur cet incident mardi matin.
Si Arabian Empire commença son effort en début de descente, David resta de marbre et rétrograda même à la dernière place à un certain moment. Kentucky Bluegrass tenta d’améliorer sa position après la route, mais il ne put progresser et se vit même enfermer dans le dernier virage. Naiko choisit l’option extérieure, mais il se retrouva dans le dos d’Arabian Empire et Epicentre. Il dut reprendre Kentucky Bluegrass à l’intérieur. Fidelis fut également repris lorsqu’il se retrouva sur les talons d’Arabian Empire dans le dernier tournant et Callow n’insista pas par la suite. Les RS feront la lumière sur cet incident mardi matin. Entre-temps, No Prisoners et Isipho avaient déjà pris le first run sur le favori. Le représentant de Shailesh Ramdin mit le nez à la fenêtre, mais Isipho sortit le meilleur finish pour l’emporter assez facilement.
Cherish The Charm profite de son ?poids plume
 Pari osé pour Cherish The Charm dans The Youne Cup, une des épreuves les plus ouvertes de la journée avec la présence de plusieurs candidats valables à la victoire. En effet, le représentant de Gilbert Rousset faisant un grand bond à l’échelle des valeurs, passant de la C6&7 où il restait sur une défaite sur 1500m à la C4. De ce fait, il ne portait que 53,5 kg, soit 7,5 kg de moins que le top-weight de la course, Independence. La distance rallongée était à son avantage, même si les 1650m n’étaient pas forcément son parcours de prédilection. David profita grandement de l’écart au handicap pour employer la tactique du plus fort. Il eut à faire face à l’insistance de Not Liable, qui s’élançait à son intérieur, sur les deux premiers furlongs avant de prendre les choses en main.
Le rapport des commissaires fait état qu’une enquête sur la monte de Not Liable sera ouverte mardi matin suite à un rapport de son entraîneur Ramapatee Gujadhur. Il serait intéressant de savoir si ce dernier n’aurait visiblement pas apprécié que Not Liable eut cédé le commandement à Cherish The Charm. Car en se basant sur les cas précédents, le jockey Goomany aurait sans doute été accusé de se livrer à un coupe-gorge et aurait été appelé à s’expliquer dans la chambre des RS s’il avait insisté plus longtemps.
Avec Cherish The Charm réduisant considérablement l’allure, Rasheed se montra ardent et Holland n’eut d’autre choix que de lui filer les rênes pour le laisser se rapprocher sur le flanc du meneur. Cela eut pour effet de durcir l’allure. Mais avec seulement sa légère charge et vu qu’il possède de la tenue, cela n’affecta pas Cherish The Charm, qui put souffler à nouveau au bas de la descente après que Rasheed eut diminué la pression. À l’entrée de la ligne droite finale, on pouvait parier que ni Bandido Caballero ni Dustan ne pourraient le remonter car le meneur était toujours en main. C’est Dustan qui réalisa la meilleure fin de course, mais le but arriva trop tôt pour lui.
 Nouvelle débandade de Jambamman, qui était aligné à nouveau après sa défaite face à Acapella sur le sprint une semaine plus tôt. Pourtant, il était donné comme le favori pour la victoire dans The Polar Royale Cup, disputée sur 1500m, parcours où il s’était déjà imposé. Malgré sa troisième ligne et que le champ ne fut composé que de sept chevaux, Jambamman fut condamné à l’extérieur sur tout le trajet. Il abusa même de la largeur de la piste dans la dernière courbe. Apple Pie fut, lui, bien servi par le train qui s’accéléra dans la descente lorsque Blue Berry se retrouva sur l’arrière-main de Wind Glider après avoir contourné le peloton dans le tournant. Si d’autres chevaux auraient apprécié le fait d’évoluer sur les barres, cette position n’était pas forcément à l’avantage d’Apple Pie en raison de sa grande action. Le futur gagnant fut déboîté au poteau des 600m pour se rapprocher en épaisseur. Sous l’impulsion de Bardottier, préféré au titulaire Mark Neisius, Apple Pie accrocha Wind Glider et Blue Berry à l’entrée de la ligne droite avant de résister aux assauts de Spin A Coin et Traianius avec une certaine assurance.
 Doublé de Merven
 Patrick Merven réalisa le doublé avec Mister Brightside, qui ne laissa pas passer sa chance en l’absence de son récent vainqueur Roventas. À l’occasion, ce bel alezan descendait de classe et le parcours réduit était à son avantage. Sa course, il la gagna lorsqu’il s’empara de la position tête et cordes après quelques foulées seulement. Question Time dut être sollicité pour se placer dans son dos et devant Mediterranean Man, qui avait une belle carte à jouer de sa première ligne à en juger sur sa dernière sortie. Cependant, la monture de Sooful demeura sans accélération contrairement à son compagnon d’écurie Hunting Time, qui domina Yoda Man pour la deuxième place. Si on peut comprendre que Callow choisit d’améliorer sa position dans le premier tournant afin de ne pas être condamné en épaisseur, on fut quelque peu surpris de voir Yoda Man sur l’arrière-main du meneur, lui qui n’apprécierait pas le fait de se retrouver le nez au vent. ?Suite à son effort fourni afin de se rapprocher, Yoda Man, timidement accompagné par son cavalier sur la première partie de la ligne droite sans aucune raison apparente, ne put inquiéter Mister Brightside, qui surclassa le lot. Cependant, sa bonne troisième place vient démontrer qu’il ne doit pas impérativement courir caché comme il était longtemps perçu.
L’épreuve d’ouverture réservée aux apprentis jockeys est revenue à Shanish Ramgopal, qui était en selle sur Mc Naught. Ce dernier confirma la confiance placée en lui par ses nombreux partisans à l’issue d’un pillar to post. Certes, il avait hérité de la première ligne, portait le bottom-weight de la course et avait réussi quelques bons galops récemment, mais sur ses deux dernières modestes performances, on fut étonné qu’il soit offert à 4 contre 1 à l’ouverture des paris et de l’évolution de sa cote. Mc Naught fit le plus difficile en s’emparant du commandement sans sortir de son pas. Par la suite, il imprima une allure relativement rapide — à titre indicatif, les premiers 500m furent couverts en 31”30 contre 32”36 pour cette même partie de la sixième course —, laissant penser qu’il aurait plafonné dans l’emballage final et que cela ferait l’affaire des finisseurs. Toutefois, le meneur puisa dans ses réserves pour résister au finish de Tiger Master, qui aurait pu faire la différence si son cavalier l’avait accompagné bien dans la ligne d’arrivée. Une enquête a été ouverte sur cette monte. Elle reprendra mardi matin. À noter que les apprentis Roy et Oogur, qui pilotaient Teamog et Alberts Day respectivement, ont écopé d’une suspension d’une journée chacun après avoir plaidé coupables d’interférence.