L’Alliance Morisien remportant une majorité de sièges à l’Assemblée nationale après les élections du jeudi 7 novembre et la désignation des huit Best-Losers, samedi, l’ultime étape du Caretaker Government de Pravind Jugnauth a été bouclée ce matin.

L’Outgoing Prime Minister, qui est également The Incoming One, Pravind Jugnauth, a présidé ce matin une dernière réunion du Conseil des ministres au Treasury Building afin de clore l’agenda du Government Business pour le mandat 2014-2019.  Une question de formalité aux termes de la Constitution.

Subséquemment, il devra présenter au président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, la démission du gouvernement avant qu’il ne soit invité par celui-ci à constituer le nouveau issu des urnes.

La journée d’aujourd’hui au Prime Minister’s Office sera consacrée aux derniers échanges entre partenaires de L’Alliance Morisien pour mettre au point la liste des ministrables du nouveau gouvernement de Pravind Jugnauth.

Ce matin encore, des sources concordantes laissaient entendre que la cérémonie de prestation de serment devrait se tenir demain matin à la State House et très probablement une première réunion du conseil des ministres en ce début de semaine avec des consignes strictes du Premier ministre à ses pairs du Cabinet.

On évoquait aussi que le nouveau cabinet ministériel pourrait être fondé sur « la continuité », ce qui impliquerait que plusieurs ministres, qui ont été reconduits au gouvernement, pourraient obtenir les mêmes portefeuilles qu’ils occupaient durant le mandat MSM-ML.

Le “signing off” du Caretaker Government devra permettre au Premier ministre et leader de L’Alliance Morisien, Pravind Jugnauth, de faire un tour d’horizon de la situation politique et surtout de remercier les membres de ce précédent gouvernement, avec un mot particulier à ceux qui n’ont pas eu de tickets pour les législatives 2019 et qui ont aussi mordu la poussière aux dernières élections.

Parmi les ministres n’ayant pas obtenu d’investiture figurent Etienne Sinatambou, Pradeep Roopun, Alain Wong, Sudhir Sesungkur ou encore Anil Gayan. Certains, qui n’ont pas été reconduits, étaient attendus à la réunion de ce matin, notamment Ashit Gungah et Mahen Jhugroo.

Avec la nouvelle configuration de l’Alliance Morisien, avec 44 députés au Parlement, le Premier ministre devrait composer son nouveau gouvernement dans les heures qui viennent, et ce en mettant l’accent sur « un programme de continuité ». Ce qui voudrait dire que certains des ministres sortants, qui ont été élus, pourront se voir confier les mêmes ministères qu’ils occupaient entre 2017 et 2019, sous le Prime Ministership de Pravind Jugnauth.

Il est prévu, à l’issue de la réunion de ce matin, que le Premier ministre discute de la composition de ce nouveau gouvernement avec les principaux dirigeants de L’Alliance Morisien, dont le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, le mouvement Alan Ganoo et aussi la Plateforme militante de Steven Obeegadoo.

Selon les recoupements d’informations de ce matin, le nouveau Front Bench devrait consister d’anciens élus et non pas de nouveaux.

Ainsi, Ivan Collendavelloo assumera le poste de Premier ministre adjoint et devrait conserver son portefeuille de l’Énergie et des Services publics. À moins que le leader du MSM ne décide de lui accorder d’autres responsabilités.

L’on assiste également durant ces dernières heures à un lobbying de la part de la Vice-Première ministre sortante Fazila Jeewa-Daureeawoo, battue à Stanley-Rose Hill (No 19) mais repêchée par le Best Loser System pour conserver sa place au Front Bench. Cependant, le choix du Premier ministre pourrait se porter sur l’autre repêché du BLS dans la circonscription Port-Louis Maritime/Port-Louis Est (No 3), Anwar Husnoo.

Au cas où Anwar Husnoo est choisi pour ce poste de numéro trois du gouvernement de L’Alliance Morisien, on laisse entendre qu’une autre femme pourrait se voir confier le rôle de quatrième membre du gouvernement et boucler le Top 4. Il s’agit d’une Senior Member du MSM en l’occurrence, la ministre de l’Éducation sortante, Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Tout porte à croire qu’il n’y aurait aucun nouvel élu propulsé de l’avant pour ne pas déranger la hiérarchie du MSM. Cette position ne devrait pas échapper à Renganaden Padayachy, ancien First Deputy Governor de la Banque de Maurice, et désigné en tant que ministre des Finances du nouveau gouvernement.

Il y a aussi plusieurs ministres qui espèrent avoir de nouvelles responsabilités, voire un “upgrade” dans la nouvelle configuration politique. Parmi les anciens qui devraient ou encore espèrent faire leur entrée finalement au Conseil des ministres de Pravind Jugnauth, figurent Joe Lesjongard et Bobby Hurreeram. Parmi les nouveaux, il y a plusieurs dont les noms sont cités pour assumer de nouvelles responsabilités dans le nouveau cabinet ministériel.

Outre les partenaires de Pravind Jugnauth comme Alan Ganoo, Steven Obeegadoo et Kavy Ramano, qui sont sûrs d’être au sein du Conseil des ministres, les noms de Sandra Mayotte ou encore de Zahid Nazurally sont aussi évoqués comme des ministrables potentiels.

Quant aux autres nouveaux, ils devront se contenter des postes de Parliamentary Private Secretary ou encore de députés “backbenchers”. Le ministère de Rodrigues devrait revenir à un des deux élus de l’OPR, très probablement Francisco François, avec le retrait de la scène politique du Minister Mentor, sir Anerood Jugnauth.

Au vu de la cérémonie de prestation de serment fixée pour demain à 10 heures, les premières confirmations des ministres du gouvernement de L’Alliance Morisien devraient commencer à circuler dès cet après-midi.

En parallèle, Lakwizinn du Prime Minister’s Office en collaboration avec les Top Guns de l’Establishment s’est déjà attelé à la tâche d’entamer la rédaction du discours-programme du nouveau gouvernement, dont le président de la République par intérim devra en donner lecture à l’ouverture de la prochaine session de l’Assemblée nationale très probablement vers la fin de la semaine prochaine.

Affaire à suivre…