Yan de Maroussem, sportif mauricien amateur de trail et de courses d’endurance, a été le meneur d’un tour de l’île réalisé en 5 disciplines sportives : kayak, vélo, course à pied, roller et ski offshore tout en sensibilisant le public à une cause chère à Groupe Mon Loisir (GML). Cette cause, ‘Un logement décent pour chaque famille mauricienne’, est défendue par GML et sa  Fondation depuis quelques années déjà, et GML on the Move est l’occasion pour les employés du Groupe de la mettre en avant.
Les employés des filiales de GML ont été impliqués dans ce challenge en accompagnant Yan de Maroussem. L’événement ayant rencontré un vif succès auprès du grand public, lors de sa préparation, celui-ci a donc été également invité à y participer, contribuant ainsi à la levée de fonds pour l’achat d’une maison convenable pour une ou plusieurs familles vivant dans la précarité. Des cinq disciplines, ce sont le vélo et la course à pied qui ont attiré le plus de monde et comprenaient donc différents trajets. En effet, l’itinéraire du parcours de vélo a été divisé en 3 parties. Les participants pouvaient prendre le départ soit à Tamassa (82Km), soit à Savannah (40Km), soit à Ferney (20Km) jusqu’au LUX* Belle Mare. Egalement, pour l’itinéraire du parcours de course à pied, les participants avait le choix de prendre le départ soit à LUX* Belle Mare (35Km), soit à Poudre d’Or (15Km), soit à Goodlands (5Km) jusqu’au LUX* Grand Gaube.
Place ensuite au roller, qui a duré 1h, pour enchaîner avec le ski offshore, dernière étape du parcours. Ainsi donc, ce tour de l’île n’était pas de tout repos pour Yan de Maroussem qui est la seule personne à avoir fait le tour de Maurice en 11 heures et 40 minutes, soit un total de 218 km.  » Tout en m’engageant aux côtés de GML et de ses filiales pour une cause qu’ils soutiennent depuis des années, ce tour de l’île a été néanmoins un véritable défi pour moi, et je suis content d’avoir pu le réussir  » a déclaré le sportif.
Il a aussi tenu à ajouter  » J’ai débuté le matin à 5h avec le kayak et il faisait encore nuit. J’ai ensuite enchaîne avec le vélo. Il y avait un léger vent de face mais j’ai réussi à maintenir une belle cadence. C’est à 10h que j’ai commencé à ressentir les difficultés avec des températures assez chaudes atteignant des pointes à plus de 40 degrés. L’épreuve de ski aussi m’a posé de léger problème au départ vue qu’avec la fatigue accumulée j’avais du mal à tenir débout, mais après les choses se sont vite arrangées. Cela a été une expérience enrichissante et un grand défi pour moi. Mon prochain challenge personnel sera le 16 mars pour le Stand Up Green Mauritius avec un départ au Caudan et une arrivée à Chamarel avec au programme l’ascension de pics à l’instar du Pouce et du Corps de Garde entre autres. « 
A bout de souffle mais sourire aux lèvres, Yan de Maroussem est fier. Non seulement les filiales ont participé à ce trail pour alerter l’opinion publique sur le droit au logement décent mais elles se sont engagées également à faire un don par employé qui y participait, à hauteur de Rs 500 ou Rs 1000. A ce jour, la Fondation a récolté assez de fonds, grâce à GML On the move, pour offrir une maison décente pour une des familles qu’elle soutient. Arnaud Lagesse, CEO de GML :  » Nous sommes heureux de la mobilisation et de l’intérêt des employés de nos filiales pour cette première initiative. Certes je m’attendais à une plus grande participation mais pour une première c’est une satisfaction. Cette mobilisation qui a également vu la participation du public est un pas que nous franchissons dans le combat pour un logement décent de nos familles mauriciennes. Ce combat se poursuivra, avec j’espère, l’appui des autorités concernées qui rendront la dignité aux familles issues de milieux défavorisés « .
Le droit à un logement décent n’est pas une cause nouvelle chez GML. Cela fait bientôt huit ans que la Fondation Joseph Lagesse, avec le soutien de GML, se bat pour que soit mis en oeuvre un programme qui assurera le respect du droit fondamental à un logement décent pour chaque famille mauricienne. De ce combat, a vu le jour GML on the Move, le tout premier évènement à Maurice à associer un challenge sportif hors du commun à une cause humanitaire.
Une cause en joint une autre, l’initiative d’Adil Aboobakar est à saluer. Ce dernier, vêtu d’un t-shirt Say No to Coal et son corps peint  de noire, a tenu à attirer l’attention du public sur ce sujet brûlant de l’actualité. En effet, cet employé de GML a trouvé une manière très créative de manisfester contre ce projet très décrié. Il est d’avis que le développement ne peut se faire au détriment de la nature et il propose aux autorités concernées de se tourner vers des alternatives plus écologiques.