Après avoir consigné une déposition au Central CID (CCID) en ce qui concerne les conclusions du rapport des Goal Projects II & III de la FIFA réalisé par Insight Forensics Ltd, le comité directeur de la MFA, qui s’est réuni jeudi, a décidé de suspendre avec effet immédiat son secrétaire général, Sada Vuddamalay.
Cette affaire a été référée à la police afin de faire la lumière sur les irrégularités financières, comme souligné dans le rapport d’Insight Forensics Ltd. Sada Vuddamalay, a-t-on appris, n’exerce plus en tant que secrétaire général de la MFA depuis hier. Si dans le milieu du comité directeur on parle de suspension préventive, Le Mauricien a appris que sa lettre de suspension ferait mention « until further notice. »
Depuis la soumission du rapport, le Sada Vuddamalay était pointé du doigt de part et d’autre. Sollicité, le président de la MFA, Vinod Persunnoo, a laissé entendre que c’est une décision du comité directeur. « La suspension du secrétaire général est une mesure préventive. Le CCID nous a demandé une copie du rapport. La MFA a déjà fait le nécessaire. Maintenant, nous attendons l’enquête policière », a déclaré le président de la MFA.
« Depuis hier (Ndlr : jeudi), j’ai eu vent de ma suspension suite à une réunion houleuse du comité directeur. Jusqu’à présent, je n’ai pas rien reçu d’officiel. Mais j’ai déjà pris contact avec mon homme de loi. J’attends la suite », a indiqué Sada Vuddamalay.
Selon certaines indications, avant même la soumission du rapport, des manoeuvres auraient été enclenchées afin d’installer un nouveau secrétaire général. Avec la suspension de Vuddamalay, c’est Patakh Ballgobin qui est “acting” secrétaire général.
Soulignons que le 30 juillet dernier, cinq membres de la MFA, nommément Bhurdwaz Mungur, secrétaire, Samir Sobha, Mustapha Chitbahal, Ozair Jaunoo et Rahman Furjun, ont été au CCID pour consigner une déposition en ce sens.