À partir du 16 août, Maurice vivra à l’heure d’une grande adaptation que signent Gérard Sullivan et Dev Virahsawmy. Godspell, l’opéra-rock inspiré de l’évangile de Saint Matthieu, se chante en kreol dans un contexte pas si loin de notre réalité. Derrière les rideaux, un grand chantier pour un spectacle aux allures hippies et qui aura pour principaux protagonistes Stéphane Lebon, Jean-Michel Ringadoo, Katrin Caine, Didier Marcel, Annabelle Ribot, Jérôme Wong, Aurélie Thomas, Diane Hardy, Anastasia Coy-Virahsawmy et Jeremy Thomas. Gérard Sullivan officie derrière les fourneaux…
Sur son portable, plus de 350 recettes, toujours à portée de main pour cuisiner pour ses amis. “Mon plaisir est de voir manger les autres. Je cuisine toujours plus qu’il n’en faut et mes amis se régalent.” Des problèmes de santé lui imposent désormais un régime sérieux, mais ils n’altèrent en rien son goût immodéré pour la cuisine. Ni ce désir profond affiché par l’homme de toujours vouloir faire les choses pour le mieux afin de faire plaisir aux autres. Des plats très élaborés mais aussi des confitures, de la gelée, des achards… En somme, tout ce qui peut rajouter de la saveur au palais, et pourquoi pas, dans la vie.
Cela fait un bout de temps que sa marmite mijote sur le feu. Gérard Sullivan n’a pas voulu d’une cuisson trop rapide, conscient que c’est à petit feu que les saveurs deviennent délectables. Le fumet qui se répand depuis que la nouvelle a été annoncée ouvre l’appétit.
Le chef est un cordon-bleu dont les précédentes préparations restent dans les mémoires comme des expériences intenses croquées à belles dents. Cette fois encore, il s’est fait aider par Dev Virahsawmy. Un autre vieux routier qui connaît les bons secrets de ce type de cuisine. La recette leur vient de John-Michael Tebelak, un hippie qui, dans les années 70, avait écrit Godspell, comédie musicale inspirée de l’Évangile de Saint Matthieu.