L’enquête confiée au Central CID sur l’agression mortelle de Vishal Doorgah, accusé d’enlèvement d’une fillette de huit ans à Gokhoola à la veille de la fête Maha Shivaratree, a débouché ce matin sur l’arrestation d’un membre de la force policière, le constable Tekanand Doorgah. À la mi-journée, le nombre de suspects placés en détention provisoire s’élevait à huit et que les enquêteurs du Central CID n’écartaient pas la possibilité que d’autres arrestations interviennent au fur et à mesure que progressent les interrogatoires des prévenus.
Le constable Doorgah, interpellé tôt ce matin, a retenu les services de Me Ravi Rutnah. Ce prévenu a été soumis à un feu roulant de questions quant à sa présence parmi la foule hostile d’une centaine d’habitants de Gokhoola ayant agressé Vishal Doorgah en début d’après-midi le dimanche 10 mars dans les parages du Morcellement VRS du village.
Tekanand Doorgah n’était pas en service au moment des faits qui lui sont reprochés par les limiers du Central CID sous la double supervision des ACP Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi. Il est accusé d’avoir été partie prenante de cette agression mortelle en tant que civil. Il a nié les accusations portées contre lui et à la mi-journée, il devait comparaître devant le tribunal de Mapou pour une éventuelle inculpation provisoire de coups et blessures sans intention de tuer. Comme dans les quatre premiers cas hier, la police se prépare à objecter à la remise en liberté provisoire car l’enquête est actuellement en cours.
Le constable Doorgah a comparu devant la magistrate Ganoo, siégeant au tribunal de Mapou, en compagnie de trois autres suspects appréhendés hier après-midi. Tous sont des habitants de ce village situé à côté de Piton. Kushal Appigadu, 20 ans, et Anil Taurah ont été arrêtés hier après-midi et ont passé la nuit d’hier à ce matin en cellule, alors que selon les informations recueillies de sources policières, l’arrestation de Nassirdeen Shekhai serait intervenue dans la matinée.
Lors de leurs interrogatoires quant au déroulement des violents incidents qui ont éclaté quand des habitants ont retrouvé les traces de Vishal Doorgah après l’enlèvement d’une fillette à la porte d’un temple, certains des détenus auraient impliqué d’autres habitants de Gokhoola.
Par ailleurs, l’enquête initiée par la CID de la Northern Division sous la houlette de l’ACP Devanand Reekooye, et relayée au Central CID lundi après-midi, bénéficie d’un complément d’informations d’envergure. En effet, un enregistrement de ces incidents impliquant une centaine d’individus armés de gourdins, de barres de fer et de sabres agressant Vishal Doorgah a été posté sur Facebook. Les limiers du Central CID scrutent tous les faits et gestes de ceux se trouvant sur les images disponibles pour les besoins d’arrestation et d’inculpation provisoire.
Suite à ces coups, Vishal Doorgah a eu des fractures aux côtes et des perforations aux poumons. Admis à l’Intensive care Unit de Flacq, il a succombé à ses graves blessures et l’autopsie a attribué son décès à un acute renal failure. L’enquête policière se poursuit.