Faire courir Vettel et essayer de remporter la course fut la tâche qui incomba à Skippyjon Jones, alors que l’écurie Merven avait aussi aligné C Major. Comme il fallait s’y attendre, ce travail profita à un troisième larron, Love Struck, qui émergea en ligne droite pour ouvrir son palmarès.
Associé à Darry Holland, on pensait que Vettel imprimerait un rythme bien soutenu, mais tel ne fut pas le cas. Stormy Dancer se retrouva en deuxième position, mais avec le nez au vent. Love Struck conserva l’avantage de la corde. Skippyjon Jones était à l’extérieur de son compagnon d’écurie C Major. Silver Flyer précédait Rudi Rocks. Au passage du but pour la première fois, le tempo baissa et on vit Love Struck tirer sur son mors. On chercha à ce moment-là où se trouvait C Major pour constater qu’il était enfermé. À un certain moment, Silver Flyer essaya même de passer à son intérieur.
On s’attendait toujours à voir Darryl Holland donner un coup d’accélérateur, mais il n’en fut rien. Il fallut que Skippyjon Jones se mette de la partie pour que le rythme s’accélère. Évidemment, Vettel ne se laissa pas faire. Et de là où nous étions, nous avons cru voir Sherman Brown esquisser un sourire. Peu après le passage de la rue du Gouvernement, on vit Rudi Rock progresser facilement et on pensa qu’il serait un des animateurs de la ligne droite.
Skippyjon Jones prit la mesure de Vettel et Darryl Holland perdit même sa cravache. À l’intérieur, Love Struck se mit au diapason et il ne se fit pas prier pour prendre l’avantage et aller cueillir son premier succès au Champ de Mars. Rudi Rocks manqua le petit plus et dut se contenter de la troisième place devant son compagnon de box Silver Flyer. Vettel ne termina que cinquième.
Les autres courses
Generous Gent, la 1re de Wiggins à Rs 4000

1. Tout se joua au départ. Lord Al bondit littéralement de sa stalle numéro 6 pour se propulser en tête, tandis que Westhampton ne réagit pas aussi bien. Lord Al s’installa donc tranquillement en tête, et après 200m, on se dit qu’il avait déjà réalisé le plus difficile. On vit même Darryl Holland le reprendre. Derrière lui, à deux longueurs, s’était placé Roving Consort. Torero était bien placé en quatrième position, à l’intérieur de Westhampton. Keep Walking semblait avoir des difficultés pour suivre le rythme tout comme One And Only. Entre les deux s’était placé Our Boy Blake. Le leader put courir à sa guise et attendre tranquillement la ligne droite pour accélérer. Torero fit illusion l’espace d’un instant mais plafonna. Our Boy Blake s’amena à l’extérieur et termina bien pour prendre la deuxième place à plus de quatre longueurs du vainqueur. Torero s’accrocha facilement à la troisième place devant Westhampton qui saigna. Lord Al boucla les 1000m dans le temps moyen de 57”90. À noter que Yashin Emamdee fut suspendu pour une journée pour une faute d’interférence à 400m de l’arrivée, quand sa monture gêna Roving Consort.
2. Surprise à l’arrivé de la deuxième course avec la facile victoire de Generous Gent, un compétiteur qui n’avait pu jusque-là s’imposer en douze tentatives. On se rappelle qu’il avait débuté sa carrière au sein de l’écurie Rousset, avant de passer chez Rameshwar Gujadhur la saison dernière. Si on jette un coup d’oeil au niveau de la cote, on trouve qu’il avait néanmoins des partisans car, coté à Rs 8 000 avant de se retrouver au niveau de Rs 5 000 vendredi après-midi et à Rs 4 000 avant la course. Les propriétaires Bernard Lincoln et Denis Hardy ont sans doute su savourer ce succès à leur façon. Toujours est-il que la facilité avec laquelle Generous Gent l’emporta sur 1365m suscite des interrogations. On peut mettre cette victoire sur le fait qu’il était engagé dans une valeur inférieure et qu’à l’avant les deux chevaux de tête s’étaient dépensés prématurément. Il passa complètement à l’extérieur et avait déjà course gagnée à l’entrée de la ligne droite. Ek Tha Tiger, une fois libéré, put aller à la quête de la deuxième place. City Of Choice termina troisième devant Put Foot Singe. Il fut constaté que Heist saigna des narines.
3. Seul à l’avant et non contrarié dans ses plans, Darryl Holland sut tirer le meilleur de Wing Glider, qui signa son premier succès au Champ de Mars. Wind Glider courut dans son pas et put même réduire l’allure au bas de la descente. Benjamin Brush resta tranquillement à son rythme. Sherwani avait, lui, amélioré sa position. Quick Release resta calé à la corde. Double Dash avait rétrogradé dans le parcours. Eastward Bound était à l’intérieur du favori Bandido Caballero, qui ne précédait que Burberry et High Accolade. On remarqua que Bandido Caballero trébucha dans la seconde partie de la descente. Robbie Burke dut ainsi le solliciter pour ne pas concéder un retard additionnel. Il commença à revenir sur les chevaux de tête, mais trébucha en pas moins de deux occasions avant d’aborder la ligne droite finale. Il versa à l’intérieur et Robbie Burke dut le rediriger vers la gauche. Robbie Burke fut appelé à donner des explications et l’entraîneur Ricky Maingard s’est dit satisfait de la monte de son jockey. Pendant ce temps, Wind Glider continuait tranquillement sa route pour toucher le but en premier. Quand Bandido Caballero retrouva ses marques, il accéléra bien pour échouer sur son arrière-main. La troisième place revint à Double Dash et Eastward Bound termina quatrième. Il serait toutefois bon de signaler le manque d’initiative de certains dans cette épreuve. Quick Release saigna à l’issue de la course.
4. Simple formalité pour Twitter, qui retrouvait à l’occasion son parcours de prédilection. On était tombé d’accord à l’effet que pour battre Twitter, il fallait à tout prix le pousser à sortir de son pas dans la partie initiale. Cette tâche semblait revenir à Rainbow Man, qui avait hérité d’une meilleure ligne. Il était cependant aussi connu que le cheval de Rameshwar Gujadhur n’était pas régulier pour prendre un bon départ. Néanmoins, on attendait l’ouverture des stalles avec une certaine impatience, surtout les supporters d’Icy Jet, qui n’attendaient qu’à assister à une lutte pour le commandement. Ils durent cependant rester sur leur faim car Twitter mit l’issue hors de doute en démarrant en trombe. Wieland essaya de surmonter le handicap de sa ligne extérieure, mais il se résigna à se placer derrière Icy Jet. Rainbow Man resta calé à la corde. Les autres chevaux étaient déjà distancés. Twitter imposa un très bon tempo à la course, mais resta en main. Icy Jet fut lancé à 400m de l’arrivée pour tenter de revenir et, dans sa tentative, il versa à l’intérieur, gênant Rainbow Man. Twitter continua sa route sans être inquiété pour l’emporter facilement devant Wieland qui vint prendre la deuxième place, à plus de 4L. Après la course, les Racing Stewards revinrent sur l’incident impliquant Icy Jet et Rainbow Man. Si le résultat fut maintenu, Jeanot Bardottier, le jockey d’Icy Jet, fut sanctionné d’une amende de Rs 25 000.
5. Censored n’a pas tenu les 1400m. Valere a été contraint à s’user prématurément pour prendre la direction des opérations. Ce schéma tactique fut à la faveur de Hot Rocket, qui ne se fit pas prier pour mettre tout le monde d’accord. Il avait été convenu qu’il ne fallait pas donner libre cours à Valere, qui a démontré qu’il devient redoutable quand il n’est pas inquiété. Censored en était à sa première tentative sur 1400m, mais ne pouvait ne pas faire travailler Valere. Comme c’est un cheval qui n’est pas ardent, on s’était dit que cela ne devrait pas le contrarier. Valere ne passa en tête qu’au Tombeau Malartic, soit après 400m de course. Aussitôt en tête, il ralentit quelque peu l’allure. On vit Hot Rocket, qui était à l’extérieur d’Arctic Sun, améliorer sa position pour venir se placer à l’extérieur de Censored. Seeking Angelo était dans son dos, suivi de Cherbourg et de Ridge Too Far. Valere resta sur le même rythme avant d’accélérer avant la ligne droite finale. Censored attendit la ligne droite pour accélérer à l’intérieur. Hot Rocket continua sa route à l’extérieur et trouva le plus nécessaire pour se démarquer et résister facilement au retour d’Arctic Sun. Seeking Angelo confirma les progrès entrevus à l’entraînement pour prendre la troisième place à Valere. Censored, lui, se fit même souffler la cinquième place par Gemmayze Street.
7. L’écurie Maingard et Robbie Burke laissèrent passer leur dernière chance d’accrocher une victoire au cours de la 31e journée, quand Count Emmanuale se fit reprendre par Nothing Compares. En effet, Count Emmanuale compta à un certain moment plus de 6L d’avance sur son plus proche poursuivant, en l’occurrence Artful Prince. Si d’aventure certains pouvaient penser que la monture de Robbie Burke ne pourrait être rejoint, tel n’était pas le cas pour nous. Le fait de constater 10”29 pour la partie de la course entre le Tombeau Malartic et le poteau des 800m nous avait fait tiquer. Robbie Burke mit tout le poids de son corps vers l’arrière pour essayer de faire échec à la tentative de sa monture de se montrer ardente. S’il réduisit quelque peu le rythme pour revenir à 10”83s et 10”95, le tempo restait élevé. De l’arrière, on essayait de revenir. Barney Barnato fut le premier à se mettre à l’ouvrage. On se rendit toutefois vite compte qu’il ne pourrait combler son retard. Just B Brave fit illusion l’espace de cent mètres. Puis, on vit Nothing Compares qui était encore plein de ressources et il refit graduellement son retard avant de forcer la décision.
8. La tactique de Cédric Ségeon porta ses fruits cette fois si on se réfère à la course perdue par Skippyjon Jones plus tôt dans la journée, alors qu’on pourrait aussi dire une fois encore, par rapport à Parker. La dernière fois c’est Skippyjon Jones qui avait eu le dernier mot et ce fut au tour de Grays Champ de prendre la mesure du cheval de l’écurie Allet. En effet, Parker s’installa en tête de l’épreuve et imposa un rythme modéré. On pourrait le comparer à celui de Vettel dans l’épreuve principale. Parceval se retrouva en épaisseur, forcé par Western Jet. À la mi-descente, Grays Champ accéléra pour se porter à l’extérieur du meneur qui ne se laissa pas faire. Cependant, le tempo monta d’un cran. À l’entrée de la ligne droite, Parker repartit et on se dit que c’en était fini des chances de Gray’s Champ. Il revint toutefois à la charge. Parker versa à l’intérieur sous l’effort, fermant le passage à Posse Comitatus qui s’était infiltré à son intérieur. Gray’s Champ se démarqua avant de résister au retour de Carcassonne, sur lequel Vikram Sola manqua d’inspiration. Alors que Gray’s Champ avait accéléré pour mettre Parker sous pression, il ne prit pas la décision de demander à sa monture de se rapprocher. À environ 400m de l’arrivée, il attendit trop avant de monter son cheval à fond. À l’issue de l’épreuve, une enquête fut ouverte sur l’incident impliquant Posse Comitatus et Parker. Ce dernier, sorti troisième, fut rétrogradé à la quatrième place au profit de Posse Comitatus.
9. L’écurie Rousset pensait sûrement tenir le bon bout avec Deux Fabuleax qui s’était facilement porté en tête de l’épreuve. La présence de son compagnon d’écurie Obama à ses côtés semblait aussi jouer en sa faveur. Celui qui paraissait capable de déjouer leurs plans paraissait être Hill Of Rome, car Princeton était à distance respectable, tandis que No Prisoners éprouvait des difficultés à suivre. Ainsi, quand Deux Fabuleaux aborda la ligne droite en tête, on pensait que la victoire ne pouvait lui échapper. C’était toutefois mal connaître l’accélération de Princeton. Cédric Ségeon se démena comme un beau diable et sa monture répondit à ses sollicitations pour reprendre et dominer le meneur au but. Obama continua sur le même rythme pour prendre la troisième place.