L’écurie Foo Kune continue sa marche vers son premier titre de champion. Après son triplé de la 30e journée, elle a mis un doublé à son actif samedi dernier pour consolider davantage son fauteuil de leader. Si Twitter a été exact au rendez-vous, Love Struck a enfin goûté à sa première victoire au Champ de Mars. À dix journées de la fin de la saison régulière, la casaque jaune et étoiles mauves totalise Rs 10,4M de prix, soit Rs 1,7M de plus que son plus proche poursuivant Gujadhur qui, pour la deuxième semaine consécutive, s’est offert un doublé avec Lord Al et Wind Glider. Troisième de ce classement, l’écurie Rousset, qui n’a eu que la victoire de Nothing Compares à se mettre sous la dent, voit revenir celle de Merven qui, à la faveur des victoires de Gray’s Champ et Princeton et les nombreux accessits récoltés, se relance dans la lutte pour une place sur le podium.  Chez les jockeys, Cédric Ségeon a rejoint Johnny Geroudis en tête du classement alors que Ryan Wiggins s’est fait remarquer dès sa première monte en conduisant l’extrême outsider Generous Gent (39/1) à la victoire dans la deuxième épreuve.
Considéré comme la meilleure acquisition de l’écurie Foo Kune cette saison, Love Struck a dû attendre sa huitième sortie pour récolter ses premiers lauriers à Maurice. Souvent présent à l’arrivée, il n’a cette fois pas commis d’erreur au terme d’une course en or à la corde.
Comme attendu, Vettel se montra le plus entreprenant à l’ouverture des boîtes contrairement à Rudi Rocks qui, fidèle à son habitude, marqua un temps d’arrêt. Nanti du “un”, Love Struck n’eut aucun mal à se placer tandis qu’à l’extérieur Cédric Ségeon cherchait désespérément la meilleure position pour Skippyjon Jones.  Le Français choisit finalement de placer sa monture dans le dos de Storm Dancer qu’on vit dans une position avancée avec C Major et Silver Flyer précédant Rudi Rocks.
Vettel imprima une allure modérée à l’épreuve comme ce fut le cas dans le Maiden. Au passage du but pour la première fois, il avait du reste les choses bien en main. Les positions restèrent inchangées jusqu’à l’entame de la ligne d’en face lorsque Cédric Ségeon demanda un premier effort à Skippyjon Jones. Le hongre bai n’eut cependant pas la partie aisée car Storm Dancer ne se laissa pas faire et il ne parvint qu’à ses fins qu’au bas de la descente. Il accrocha le meneur au 400m qui, au même moment, lança le sprint. Possédant de la tenue, Skippyjon Jones ne se laissa pas intimider, et monté aux bras par son jockey, poursuivit sur sa lancée. À l’arrière, la progression de Rudi Rocks fut notable tandis que Sherman Brown attendit la fin des false rails pour lancer franchement Love Struck.
Au sortir du dernier virage, Vettel avait toujours l’ascendant sur le peloton mais se retrouva sous la double menace de Love Struck et Skippyjon Jones. Aussitôt que Darryl Holland sortit la cravache qu’il la perdit. À l’intérieur, Love Struck avait déjà mis le nez à la fenêtre tandis qu’en pleine piste Skippyjon Jones ne s’avouait pas vaincu. Monté à fond par Sherman Brown, Love Struck parvint à faire la différence dans les cent derniers mètres pour aller cueillir sa première victoire au Champ de Mars. Malgré la belle fin de course de Rudi Rocks, Skippyjon Jones conserva le premier accessit avec Silver Flyer complétant la bonne combinaison. Love Struck boucla les 1850m en 1.54.83 par une piste à 3.0 unités et une lice placée à 2m25.