Ils ne seront finalement que sept à en décourdre dans l’épreuve phare de la 31e journée qui sera disputée sur 1850m, dont quatre avaient participé au Maiden le 7 septembre dernier. Ils sont Vettel, Love Struck, Rudi Rocks et Storm Dancer. On accordera de meilleures chances à Love Struck qui devrait se plaire sur le parcours du jour au contrairement à ses rivaux qui sont pour la plupart de purs stayers.
Le pensionnaire de l’écurie Foo Kune n’a pas démérité dans le Ruban Bleu lorsqu’il avait pris la quatrième place à 2,40L de Man To Man. Le parcours réduit devrait mieux lui convenir, lui qui est réputé pour être plus un miler qu’un stayer. Bien placé dans les stalles de départ on devrait le retrouver dans le dos de Vettel ou de C Major qui possède aussi un bon pas initial. Nous pensons qu’il aura des arguments à faire valoir au finish à condition que Sherman Brown ne se laisse pas surprendre au démarrage. Précédé d’une bonne réputation, Love Struck a une belle occasion d’ouvrir enfin son palmarès au Champ de Mars.
Vettel n’a pas démérité dans le Maiden, même si d’aucuns pensent qu’il y avait de la place pour mieux faire. Après un début de campagne laborieux, le représentant de l’écurie Gujadhur semble retrouver graduellement ses bonnes sensations. Pur stayer, la distance du jour n’est certes pas à son avantage, mais on ne doit pas occulter le fait que c’est lui qui détient la meilleure marque sur la distance. Il affronte un champ moins relevé et tentera de piéger ses adversaires en imprimant un faux train dans la partie initiale avant de démarrer de loin. Si tel est le cas, ces derniers auront fort à faire pour aller le chercher dans la dernière ligne droite.
Skippyjon Jones reste sur deux victoires acquises à l’arrachée. Il vient se mesurer à plus forte partie mais aura pour lui d’être avantagé au handicap. Cédric Ségeon, qui le connait parfaitement, tentera de le placer non loin des meneurs pour ne pas être surpris au démarrage. Mais, à ce niveau, un accessit devrait être pour lui un motif de satisfaction. Il serait intéressant de connaître le rôle de son compagnon d’écurie C Major qui sera piloté par Swapneel Rama, dans la partie initiale. Bien placé dans les boîtes de départ, il n’est pas exclu qu’il fasse travailler Vettel dans les deux voire trois cents premiers mètres de l’épreuve. Ce qui favorisera les desseins des finisseurs, en particulier son compagnon d’écurie Skippyjon Jones.
Storm Dancer n’a pas été aussi ridicule dans le Maiden si on tient en ligne de compte qu’il n’avait pas bénéficié de la meilleure préparation. Avantagé au handicap, la monture de Joorawon misera sur une course rondement menée pour jouer son va-tout au finish.
Rudi Rocks a couru nettement en dessous des espérances dans le Maiden. Marathonien confirmé, il se montre souvent lent au départ et se retrouve en conséquence devant trop de terrain à combler. Il lui faudra au préalable s’élancer correctement et espérer que la course soit lancée sur des bases élevées pour entretenir un espoir de victoire.
Précédé d’une bonne réputation, son compagnon d’écurie Silver Flyer n’a pas encore convaincu jusqu’ici. Il a été confié à Nishal Teeha qui le monte au centre Guy Desmarais quand il y séjourne. Son entourage s’attend qu’il montre le bout du nez, lui qui s’entraîne majoritairement sur le treadmill.